Feb 16, 2020 18:26 UTC
  • Nasrallah: la résistance ne capitulera pas

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a fait une déclaration à l’occasion de la mort en martyr du général de corps d’armée Qassem Soleimani, feu commandant en chef de la Force de Qods, assassiné dans une attaque de drone américain près de l’aéroport de Bagdad.

« Malgré les guerres militaires, sécuritaires, économiques et médiatiques, la Révolution islamique résiste toujours », a affirmé Seyyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah libanais.

« La particularité des chefs martyrs est qu'ils étaient prêts à se sacrifier », a-t-il ajouté en allusion à la mort en martyr de Qassem Soleimani.

« Lorsque nous lisons le testament du martyr Soleimani, nous sommes face à un combattant et un mystique dont le souci était son pays et son peuple », a-t-il poursuivi.

« Les martyrs de la Résistance ont prôné toutes les valeurs humaines et religieuses en laissant derrière eux une école vivante. La mort en martyr de Soleimani et d’al-Mohandes ont propulsé la Résistance et la RII dans une nouvelle phase déterminante », a-t-il précisé

« L'administration Trump a commis deux crimes majeurs au cours des dernières semaines, dont le premier était l'assassinat du général de corps d’armée Soleimani et al-Mohandes, le deuxième était le dévoilement du Deal du siècle. Le premier crime a été commis en faveur du deuxième. Ces deux crimes ont été commis pour servir l’hégémonisme, piler les richesses et profaner les valeurs sacrées. Ce qu'on appelle Deal du siècle n'est pas vraiment un accord mais un plan visant à liquider la cause palestinienne. Plus important que le plan de Trump, c’est la réaction les Palestiniens qui ont condamné en bloc ce plan », a souligné Nasrallah.

« On peut dire que ce projet est un projet mort-né et pourtant on peut toujours dire qu’il a été rejeté par le monde entier, mais son auteur insiste pour le mettre en œuvre à tout prix et par tous les moyens », a-t-il déclaré.

« La nouvelle phase qui nous attend oblige les peuples de notre région à s'engager dans une lutte fondamentale et ce en raison de l’assassinat des commandants de la Résistance. Nous sommes confrontés à un nouveau conflit inévitable parce que notre ennemi attaque, tue, fait la guerre.  Les États-Unis entre en confrontation avec les peuples et les dirigeants de la région qui refusent de capituler. Nous sommes toujours dans la phase de réaction lente et retardée. Nos peuples sont invités à une confrontation avec les États-Unis qui sont l'exemple le plus flagrant de méchanceté, de terrorisme, de brutalité, d’agression et d'arrogance et de corruption sur terre. Dans cette bataille, nous devons d'abord être vigilants et inviter les gens à la vérité. Nous ne devons pas avoir peur des États-Unis. Nous devons mettre notre confiance en Dieu, en nos pouvoirs et en le pouvoir de notre nation. Nous avons besoin d'espoir dans l'avenir et nous devons savoir que notre destin n’est pas entre les mains ni des États-Unis ni d’Israël. Les Etats-Unis sont responsables de toutes les guerres et de tous les crimes commis par Israël dans la région. Ils sont responsables de tous les crimes commis par Daech. Ils ont commis beaucoup de crime en Syrie », a-t-il souligné.

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a appelé tous les érudits, les élites et les nations de la région à se battre aux côtés de la Résistance.

« J'appelle le peuple fidèle et opprimé irakien à rester fidèle à Abou Mahdi al-Mohandes et à participer à la lutte contre Daech. Je vous demande également de rester fidèle à Qassem Soleimani. La responsabilité de répondre à ce crime vous incombe. Je vous demande de préserver les Hachd al-Chaabi parce que les États-Unis veulent les dissoudre. J’appelle finalement le peuple irakien à expulser les forces américaines. Toutes ces dernières années, Soleimani a toujours pensé à voir l'Irak comme un pays cher, puissant et présent dans la région », a souligné Nasrallah.

Il a évoqué la préoccupation du Hezbollah quant aux problèmes économiques et sociaux du peuple libanais. « Le Hezbollah est prêt à contribuer au bien-être du peuple », a-t-il ajouté. 

Mots clés

commentaires