May 28, 2020 20:07 UTC
  • Iran: Trump n’oubliera cette gifle

« Cette étape est un nouveau modèle de coopération entre les pays soumis à de lourdes sanctions. Et c’est un exemple qui peut aussi bien briser la domination des États-Unis que le modèle d’un monde unipolaire qu’ils ont imposé à leurs amis et ennemis », lit-on dans un article du quotidien Rai al-Youm sur la récente défaite des États-Unis, cette fois-ci au large des côtes vénézuéliennes. 

Mahmoud al-Bazi, auteur et analyste politique, a écrit dans un article intitulé « Les divers messages de l’arrivée des pétroliers iraniens au Venezuela jusqu’aux gifles reçues par Trump ».

L’effondrement du système unipolaire dirigé par les États-Unis a-t-il commencé ?

« Nous ignorons les sentiments du président américain Donald Trump qui suivait de près l’arrivée du premier pétrolier iranien au Venezuela, une action qui a défié ses menaces, ni ceux qu’il a pu ressentir après que le blocus cruel imposé au peuple vénézuélien pour le maintenir affamé a été brisé. Mais nous savons très bien que son sentiment est celui d’un homme en faillite et humilié », a écrit Mahmoud al-Bazi.

Deux jours plus tard, le troisième navire iranien s’est approché des côtes vénézuéliennes, faisant fi de l’intimidation et des menaces de Washington. 

« Trump a reçu des gifles douloureuses de la part des pays qui préfèrent l’indépendance. Peut-être que ces mêmes gifles l’ont incité à se rendre sur son propre air de repos personnel et à jouer au golf, tandis que le New York Times publiait en première page les noms des décès du coronavirus dont le nombre a dépassé le cap des 100 000. Nous ne savons pas vraiment à quel autre air de repos ou à quel jeu Trump aura recours si le cinquième pétrolier iranien rejoint la côte vénézuélienne.

Oui, cinq pétroliers résoudront une partie infime des problèmes du Venezuela, mais il semble que nous devrions rechercher les objectifs cachés de cette livraison. Les autorités iraniennes ont envoyé plusieurs messages à leurs ennemis et alliés. Leurs messages à l’ennemi sont que Téhéran ne se rendra plus à la table des négociations que Trump a abandonnées et que la politique de pression maximale contre l’Iran a été inefficace.

Le nouveau modèle de coopération visant à contrecarrer l’hégémonie et les sanctions américaines

Cette étape est un nouveau modèle de coopération entre les pays soumis à de lourdes sanctions. En envoyant ces pétroliers au Venezuela, l’Iran a fait passer d’autres messages secrets à ses alliés : il reste toujours un acteur clé dans la région et détient toujours la carte gagnante. L’Iran veut faire comprendre que le retrait des États-Unis de l’accord nucléaire, le rétablissement des sanctions économiques et les menaces militaires proférées à son encontre n’ont vraiment pas fonctionné.

Mots clés

commentaires