Jul 02, 2020 17:51 UTC
  • Iran-Venezuela : les USA oseront?

Le Wall Street Journal a fait état d’efforts américains pour empêcher le commerce légal entre l'Iran et le Venezuela.

Le journal américain a rapporté ce jeudi dans un article que les États-Unis cherchaient toujours à arrêter l’envoi par l’Iran du carburant au pays latino-américain.

Selon le Wall Street Journal, dans un dernier effort de l'administration Trump pour étouffer les flux de marchandises et d'argent entre Téhéran et Caracas, les procureurs fédéraux américains ont avancé ce mercredi une action en justice pour saisir quatre pétroliers iraniens qui avaient acheminé du carburant au Venezuela.

« En déposant une plainte pour saisir les pétroliers iraniens, les procureurs américains visent non seulement à empêcher la livraison du carburant iranien au Venezuela, mais aussi à priver Téhéran des revenus de la cargaison et à décourager les futures expéditions », a précisé le journal américain.

Cinq pétroliers appartenant à la République islamique d’Iran ont livré récemment du carburant au Venezuela malgré les sanctions unilatérales américaines contre Téhéran et Caracas.

La livraison de carburant iranien au Venezuela faisait la une des médias internationaux pendant les dernières semaines. Cet événement a également prouvé comment les États-Unis se sentaient incapables face à la volonté des nations libres et indépendantes.

Les cinq pétroliers iraniens sont arrivés sains et saufs au Venezuela et ont bien accompli leur mission; ce, grâce à l’aide et l'assistance des forces armées vénézuéliennes.

Il y a deux semaines, les sources d’information ont fait état du départ d'un sixième navire-cargo iranien à destination des Caraïbes.

Le sixième pétrolier iranien est parti aux Caraïbes alors qu'à la mi-juin, les États-Unis ont rendu public une liste de 120 pétroliers « appartenant d'une manière et d'une autre à l'Iran » et qui sont « sanctionnés ».

Mais que feront les États-Unis en réaction à ce nouveau défi iranien lancé à leur encontre ? Fin mai, l’Iran livrait 1.5 million de barils d'essence au Venezuela, ce qui devrait répondre à un mois de consommation interne au Venezuela.

Ce sixième navire semble avoir pour mission de consolider le corridor maritime Golfe Persique-Caraïbes. Il transporterait à la République bolivarienne les moyens nécessaires pour que ces livraisons soient constantes.

Mots clés

commentaires