Jul 07, 2020 16:47 UTC
  • Un simulateur du vol de l\'avion de transport Iliouchine a été dévoilé, le 6 juillet 2020, à Téhéran.
    Un simulateur du vol de l\'avion de transport Iliouchine a été dévoilé, le 6 juillet 2020, à Téhéran.

« Nous produisons les équipements militaires dont nous avons besoin conformément aux capacités de l’ennemi que nous connaissons très bien », a déclaré le commandant en chef adjoint de l’armée iranienne.

Lors d’une cérémonie, tenue lundi 6 juillet, où a été dévoilé le simulateur de l’avion de transport Iliouchine, le général de brigade Mohammad-Hossein Dadras a déclaré que l’engagement et le savoir-faire constituaient les deux principaux éléments de la Force aérienne de l’armée iranienne.

« L’armée de l’Air iranienne reste mise à jour en fonction des guerres d’aujourd’hui et elle est ainsi en mesure de répondre à toutes les menaces », a souligné le général de brigade Dadras.

Il a qualifié de « très importante » la fabrication du simulateur de l’avion de transport Iliouchine, ajoutant que l’Iran était le premier pays du monde musulman qui avait réussi à fabriquer un moteur à réaction. « Nous avons également fabriqué un avion de combat purement iranien », a-t-il indiqué.

Le général de brigade Dadras a ensuite déclaré que des drones de fabrication iranienne seraient remis à l’armée de l’Air pendant les jours à venir. « Nous continuerons d’enregistrer des progrès alors que nous sommes sous le coup des sanctions les plus rigoureuses », a réaffirmé le haut gradé iranien, ajoutant que l’armée avait une bonne connaissance de l’ennemi et qu’elle produisait ses équipements militaires conformément aux capacités de l’ennemi.

Le commandant en chef adjoint de l’armée iranienne a également fait part des efforts de l’Iran, dans le domaine tactique, pour fabriquer des simulateurs de vol pour Phantom et Soukhoï Su-24.

Lors de la même cérémonie, le commandant en chef des forces aériennes de l’armée de la République islamique d’Iran, le général de brigade Aziz Nassirzadeh, a déclaré que cette Force avait la capacité de fabriquer le simulateur de vol pour tous les avions actifs en Iran.

Les simulateurs de vol contribuent à la réduction des dépenses en devise des forces aériennes, augmentent la sûreté de vols et empêchent les événements.  

Dimanche 5 juillet, le Corps des gardiens de la Révolution islamique a annoncé que l’Iran exploitait des villes balistiques souterraines le long des côtes sud.

« Les forces armées iraniennes ont développé des cités balistiques souterraines le long de la côte sud du pays, dans le littoral du golfe Persique et de la mer d’Oman », a déclaré le commandant de la Marine du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI).

« Nous [dans les forces armées iraniennes] avons des villes souterraines, qui abritent à la fois des navires et des missiles », a déclaré le commandant, ajoutant : « L’ensemble de notre littoral [dans le sud de l’Iran] est équipé de [différents types] d’armes ».

Il a souligné que la Marine du CGRI disposait d’un commandement complet dans le golfe Persique et qu’elle connaissait précisément et surveillait l’emplacement de chaque navire depuis son entrée dans le détroit d’Hormuz jusqu’à sa sortie.

 

Mots clés

commentaires