Aug 04, 2020 16:41 UTC
  • Soleimani: son sang, vengé?

Le commandant en chef du CGRI promet la vengeance de Qassem Soleimani.

« Nous vengerons sans aucun doute le sang du général de corps d’armée Soleimani et nous continuerons sa voie qu’est la voie de la libération de la noble Qods, de l’anéantissement des ennemis de l’islam et de leur expulsion des pays islamiques », a déclaré le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique, soulignant qu’il n’y aurait aucun compromis avec l’ennemi à ce sujet.

« Les ennemis se leurrent en pensant que le courant de la révolution s’arrêterait, s’ils assassinaient nos grandes personnalités, alors que ce qui s’est passé pendant les 41 dernières années montre que le martyre renforce, au contraire, la puissance de la Résistance et la défense de la nation iranienne et d’autres nations musulmanes », a réaffirmé le général Hossein Salami, ce mardi 4 août, en marge d’une cérémonie marquant le 40e anniversaire de la Défense sacrée.

Le général Salami a ajouté : « La voie que le général de corps d’armée Soleimani a établie se poursuit aujourd’hui d’un rythme plus accéléré et la vengeance de son sang s’est même transformée en un idéal. »

Pour le rappel, le CGRI a frappé deux bases militaires des Américains en Irak, dont l’importante base d’Aïn al-Asad, quelques jours après l’assassinat le 3 janvier du commandant en chef de la Force Qods, non loin de l’aéroport de Bagdad. 

 

Mots clés

commentaires