Sep 24, 2020 19:00 UTC
  • Iran: l'USS Nimitz cyber-attaqué ?

Ces images que le CGRI vient de publier de l'USS Nimitz et qui mettent en scène la flotte de combat US fraîchement arrivée à Bahreïn avec quelques 1300 marines a bord sont à plus d'un égard étonnante.

Le secrétaire du Conseil de discernement du bien de l'Ordre islamique en Iran, a affirmé que l'embargo américain sur les armes contre l’Iran n'a eu et n'aura aucun impact sur les capacités défensives du pays, ni sur sa disposition à approvisionner ses besoins en armes. C'est sur cet aspect que se focalisent les analystes. Comment se fait-il que le porte-avions USS Nimitz, les croiseurs lance-roquettes et de soutien qui l'escortaient le 18 septembre lors de sa traversée périlleuse du détroit d'Hormuz n'ont rien su ni vu de cette spectaculaire mission de reconnaissance des drones iraniens? 

Et de poursuivre : « Les mesures d'embargo américaines n'auront aucun impact  sur les capacités défensives de l'Iran, ni sur ses besoins en armement.  Nous avons accès à des armes modernes qui n'ont pas encore été dévoilées, les Américains les découvriront le moment venu, et là ce sera trop tard pour faire marche arrière », a affirmé mercredi 23 septembre , Mohsen Rezaï, secrétaire du Conseil de discernement du bien de l'Ordre islamique en Iran, soit quelques heures après que l'Iran eut dévoilé les images tournées au dessus de l'USS Nimitz lors de son passage via le détroit d'Hormuz. 

Mais le site web militaire russe, Avia.pro, en sait plus : « Un porte-avions américain déployé dans le golfe Persique a été littéralement approché par un drone d'assaut iranien de type Shahed-129, drone qui a prouvé ses performance. Armé d'au moins quatre missiles de croisière de type visiblement Qaem, le drone d'attaque iranien a foncé, selon des informations exclusives de notre site, en direction de l'USS Nimitz, en prévision de tout clash à venir et chose inouïe, il n'a été intercepté par aucun système radar de la flotte et pourtant l'USS Nimitz se faisait escorter au moins par 5 autres bâtiments ! », écrit le site. 

Les images diffusées par l'Iran montrent le drone Shahed survoler librement en direction du porte-avions de l’US Navy à une distance de seulement quelques kilomètres sans être détecté. Selon certains rapports, l'Iran pourrait avoir pu recourir à une attaque électronique pour désactiver les systèmes de défense aérienne américains. Les Iraniens maintiennent le plus grand flou sur leurs capacités de guerre électroniques et pourtant ce furent ces mêmes capacités qui leurs ont permis en janvier dernier de s'en prendre à la base américaine Aïn al-Asad en Irak sans que les radars des Patriot et autres éléments de la DCA américaine puissent détecter les missiles iraniens.

Certains commentaires américains ont affirmé que les missiles Fateh-313 du CGRI visant les fibres optiques avaient coupé tout lien entre les drones US et le centre de comamndmeent de la base, privant ainsi les troupes américaines de toute possibilité d'interception mais il sembelrait que cette cécité ait été due surtout à une puissante attaque électronique précédent la frappe au missile. Il y peu l'Iran a dévoilé  le système de détection antiradar “Dehghan”, un système de détection antiradar adapté à divers types de drones et de missiles antiradars. Il se peut que ce système ait été utilisé pour aveugler Nimitz et ses compagnons. Une chose est sûre, en cas de guerre l'US Navy ne saurait pas trop compter sur sa DCA dans la région du Golfe (persique). » 

Mots clés

commentaires