Oct 20, 2020 17:18 UTC
  • DCA: exercice surprise iranien

" La puissance défensive de l’Iran est marquée par sa dissuasion offensive", a déclaré le général de brigade Gholam-Ali Rachid.

Le commandant de la base de la DCA Khatam al-Anbiya a déclaré que l’ensemble de puissance dont le pays avait besoin était fondé, conformément aux directives du commandant en chef des forces armées, sur trois piliers : la puissance défensive, la stabilité économique et le pouvoir culturel.

« Non seulement les forces armées de la République islamique d’Iran sont engagées dans ces trois domaines, mais en plus elles ont réorganisé notre puissance défensive par une approche de dissuasion offensive, d’autant plus que la puissance défensive de nos forces armées est en parfaite conformité avec les facteurs culturels et historiques de l’Iran », a déclaré le général de brigade Gholam-Ali Rachid. Et d’ajouter : « tout comme nous l’avons constaté lors des exercices de la DCA, les commandants et les combattants de la DCA sont en mesure de neutraliser toutes les menaces de l’ennemi ». 

Le commandant de Khatam al-Anbiya a précisé que les commandants de l’armée et du Corps des gardiens de la Révolution islamique optaient pour une approche défensive et en même temps offensive afin de réprimer toute sorte de menaces de l’ennemi.

« Les forces armées défendront strictement tous les acquis de la Révolution islamique ainsi que l’intégrité territoriale et l’indépendance du pays, et elles s’efforceront de renforcer la stabilité politique et sécuritaire et de développer la puissance défensive du pays », a déclaré le général de brigade Gholam-Ali Rachid. 

Les déclarations du général de brigade Gholam-Ali Rachid ont été médiatisées à la veille de l’exercice de la DCA Velayat-99 qui aura lieu mercredi 21 octobre dans une superficie plus large que la moitié de l’Iran. L’exercice sera conjointement organisé par l’armée et le Corps des gardiens de la Révolution islamique, sous le commandement de la base de la DCA Khatam al-Anbia. 

Différentes sortes de systèmes de défense antimissile, de radars, de systèmes d’identification et de guerre électronique, de systèmes de communication et de réseaux d’observation visuelle, appartenant à l’armée et au Corps des gardiens de la Révolution islamique seront impliqués dans cette manœuvre. 

 

Mots clés

commentaires