Nov 25, 2020 17:53 UTC
  • «Les USA ont peur de la guerre»

« L’ennemi est déçu par les échecs successifs de ses projets d’intervention militaire contre la République islamique d’Iran », a déclaré ce mercredi le commandant du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI).

Le général de division Hossein Salami a souligné : « L’option militaire a été exclue des projets anti-iraniens de nos ennemis, et ils visent maintenant tant les croyances religieuses de nos compatriotes dans une guerre culturelle que la subsistance des gens dans le cadre d’une véritable guerre économique. »

« Le Bassij [Forces populaires] est prêt à défendre les valeurs de la Révolution et renforcer la résistance nationale des Iraniens face aux ennemis », a-t-il ajouté.  

Dans une autre partie de son discours, le général Salami a évoqué les activités du Bassij [Forces populaires], dans ce contexte de crise de la pandémie de COVID-19.

« Le Bassij est un corps militaire puissant et décisif, mais il est monté aujourd’hui sur le devant de la scène pour se battre contre les retombées économiques de l’épidémie de coronavirus pour alléger les difficultés de subsistance des couches sociales particulièrement touchées par la pandémie », a-t-il déclaré.

 « Le Bassij est une force particulièrement efficace que nous utilisons en tout temps pour résoudre les problèmes de la société », a ajouté le général de division Hossein Salami en évoquant l’histoire du Bassij et son rôle de premier plan à l’époque de la guerre imposée par le régime de Saddam Hussein à la République islamique d’Iran de 1980 à 1988.  

« Après la période de la Défense sacrée, le Bassij a participé aux opérations de secours pendant tous les fléaux naturels et pour agir contre les pressions de toutes sortes de nos ennemis extérieurs », a déclaré le commandant en chef du CGRI.  

Le général Salami a déclaré qu’aujourd’hui des milliers de membres du Bassij se sont mis au service du ministère de la Santé pour faire du porte-à-porte dans le cadre du plan national de tests de dépistage pour la COVID-19.

Mots clés