Nov 27, 2020 16:42 UTC

Le grand savant atomiste iranien, Hassan Fakhri Zadeh a été lâchement assassiné il y a quelques heures dans la banlieue de la capitale, Téheran. 

Une explosion à la voiture piégée suivie d'une fusillade a visé le savant atomiste alors qu'il circulait à  bord de son vehicule accompagné de ses gardes du corps. Fakkri Zadeh a été grièvement blessé avant d'être évacué a l'hopital à bord d'un hélicoptère mais il a succombé à ses blessures.

Un dernier bilan a fait état de la mort de plusieurs assaillants lors d'un intense échange de tir entre les gardes du corps et les terroristes. Dans un communiqué le ministère de la Défense dénonce un lache assassinat visant le directeur de l'Institut des recherches et des innovations , « assassinat ciblé qui prouve le total impasse dans lequel se trouve le sionisme face aux fulgurants et irréfragables progrès du programme scientifique iranien ».

Le défunt savant atomiste iranien, Hassan Fakhri Zadeh. ©Fars News

Âgé de 63 ans Fakhri Zadeh avait été cité par le PM sioniste en 2017 lors de l'un de ses show médiatique anti-Iran comme étant « l'Iranien chargé du programme de bombe atomique iranien ». 

Le site sioniste walla avait rapporté en 2017 un attentat « raté » du Mossad visant un scientifique iranien, « responsable du réacteur de Téheran ».

Le site reconnaissait que le nom de Fakhri Zadeh figurait sur la liste d'assassinats ciblés du Mossad. Mais comment Israël s'en est-il emparé du nom de ce savant? Walla affirmait que les fuites de l'Agence internationale de l'énergie atomique en a été à l'origine. 

L'ONU avait identifié le défunt savant iranien, l'un des 500 scientifiques les plus grands du monde comme etant « l'un des directeurs supérieurs du ministère de la Défense ». 

Dans la foulée, le minstre iranien des A.E., en présentant ses condoléances à l'occasion de ce lâche assassinat au Ledar de la Révolution islamique ainsi qu'a la nation iranienne a affirmé : « Aujourd'hui un grand savant iranien a été assassiné. »  

« Cet acte lâche qui porte la signature du régime d'Israël est signe du désoeuvrement d'une entité belliciste qui se sent dans l'impasse. Que la communauté internationale et surtout l'UE cesse ses honteuses politiques à double standard et qu'elles osent condamner ce terrorisme d'etat. »

À suivre...

Mots clés