Nov 28, 2020 16:56 UTC
  • Scientifique iranien assassiné: Moscou réagit

Réagissant à l’assassinat du grand savant atomiste iranien, Mohsen Fakhrizadeh, le membre du Conseil des relations interethniques de la Russie, qui opère sous la supervision du président Vladimir Poutine, a déclaré : « Cet assassinat lâche sur le sol iranien montre que le développement de la science et de la technologie en Iran est une grande préoccupation pour de nombreux pays. »

Tout en exprimant ses condoléances à l’occasion de l’assassinat de M. Fakhrizadeh au gouvernement et au peuple iraniens, Ismail Shabanov a déclaré : « C’est bien dommage qu’un grand scientifique comme Fakhri Zadeh ait été assassiné. »

Qualifiant d’incident inquiétant l’assassinat de M. Fakhrizadeh, le responsable russe a souligné : « Ce n’est pas la première fois que des scientifiques iraniens font l’objet d’assassinats. Jusqu’à présent, quatre ou cinq scientifiques iraniens ont été assassinés. »

Shabanov a noté que l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh était porteur d’un message très important à l’Iran selon lequel le pays doit penser au renforcement et à l’augmentation de la sécurité de ses scientifiques et prendre davantage de mesures à cet égard.

« L’Occident et Israël ne veulent pas que la science progresse en Iran et peuvent recourir à n’importe quelle action ou n’importe quel crime pour arrêter le progrès de ce pays », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le représentant adjoint de la Russie aux Nations unies a déclaré, hier vendredi, que l’assassinat du scientifique iranien Fakhrizadeh avait été mené avec le feu vert des États-Unis pour des assassinats politiques à l’étranger.

Selon l’IRNA, en réaction à l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh, président du Centre de recherches et d’innovations du ministère iranien de la Défense, le diplomate russe Dmitry Polyanskiy s’est référé au rapport du New York Times qui en citant trois responsables des services de renseignements US, a présenté le régime sioniste comme responsable de cet assassinat.

« Ce que nous dit l’analyse du New York Times est le reflet de la volonté des États-Unis de donner le feu vert aux assassinats politiques à l’étranger », a-t-il écrit sur Twitter.

 

Les États-Unis n’osent pas attaquer l’Iran

S’attardant sur une éventuelle attaque américaine contre l’Iran, le membre du Conseil des relations interethniques de la Russie a souligné : « Même si Trump prend une telle mesure, les intérêts américains dans la région seront gravement menacés, et ce sera la fin de la présence américaine dans le golfe Persique et la fin de l’hégémonie américaine dans la région. »

Certains médias russes et étrangers ont récemment rapporté qu’Israël se préparait à une attaque américaine contre l’Iran.

« Ce sera le début de l’anéantissement complet des Américains au Moyen-Orient et dans le golfe Persique. Une telle démarche déstabiliserait gravement la région », a déclaré Ismail Shabanov.

Il a averti qu’une attaque américaine contre l’Iran marquerait la fin de l’existence d’Israël et créerait une situation très dangereuse dans le monde.

Cela intervient alors que selon le site d’information Arab 48, Israël a annoncé l’état d’alerte le plus élevé dans ses ambassades à travers le monde après l’assassinat du scientifique nucléaire iranien.

Les associations juives ont également appelé à une augmentation des niveaux d’alerte et à des mesures de sécurité appropriées.

Le Washington Post a cité ce samedi 28 novembre une source de renseignement au Moyen-Orient qui a déclaré qu’Israël était derrière l’assassinat du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh.

 

 

Mots clés