Nov 28, 2020 19:04 UTC
  • Iran : l’Europe vole au secours d’Israël

En réaction à l’assassinat du scientifique iranien du nucléaire et de la défense, Mohsen Fakhrizadeh, le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères a appelé toutes les parties concernées à s’abstenir de toute action qui pourrait aggraver les tensions et la situation en général dans la région.

C’est sans mentionner de pays en particulier que le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a appelé toutes les parties à renoncer à toute démarche qui pourrait conduire à l’escalade des tensions.

De même les Nations unies ont appelé, vendredi 27 novembre, par la voix de Farhan Haq, porte-parole du secrétaire général de l’ONU, les parties concernées à faire preuve de retenue et à ne pas prendre de mesures irréfléchies face à l’assassinat du scientifique iranien de haut rang. 

L’Union européenne a qualifié ce samedi 28 novembre, l’acte terroriste de l’assassinat du scientifique du nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh de criminel et de violation du principe du respect des droits de l’homme.

« En publiant un communiqué, le porte-parole de l’UE a condamné aujourd’hui l’assassinat de Fakhrizadeh, » rapporte le réseau d’information de l’UE.

« Le 27 novembre 2020, un responsable du gouvernement iranien et plusieurs civils ont été tués à Absard dans une série d’attaques violentes », indique le communiqué concernant l’attaque terroriste d’hier à Damavand poursuivant qu’il s’agissait d’un acte criminel et contraire au principe de respect des droits de l’homme que défend l’Union européenne.

Le porte-parole de l’UE a également appelé toutes les parties à la retenue, déclarant : « Dans cette situation instable, il est plus important que jamais que toutes les parties restent calmes et exercent une retenue maximale afin d’éviter toute tension, ce qui ne profite à personne. »

Réagissant à l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh, Agnès Callamard, rapporteuse spéciale des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, a tweeté : « un meurtre ciblé transfrontalier en dehors des conflits armés viole le droit international des droits de l’homme et la Charte des Nations unies. »

Réagissant au lâche assassinat de Fakhrizadeh, le commandant en chef des forces armées iraniennes, l’Ayatollah Khamenei a déclaré dans un message clair : “L’éminent savant du nucléaire et de la défense du pays, Mohsen Fakhrizadeh, a été tué en martyr par des mercenaires à la solde des criminels qui tuent sans pitié. Ce fut une personnalité scientifique hors pair qui a sacrifié sa vie pour le progrès de la nation, progrès durable. Sa mort en martyr est bien la récompense qu’il méritait auprès du Tout-Puissant. J’appelle par conséquent tous les responsables du pays à entreprendre de toute urgence deux mesures importantes : d’abord, punir irréversiblement les auteurs et les commanditaires de ce crime abject et ensuite, poursuivre les travaux scientifiques et techniques qu’a entamés le martyr Fakhrizadeh et qu’il a menés d’une main de maître. La mort en martyr est une bénédiction qui mérite d’être félicitée. Je présente toutefois mes sincères condoléances à la famille du martyr ainsi qu’à la communauté scientifique du pays, à ses collègues et ses élèves. Et que Dieu lui accorde la place qu’il mérite.”

 

 

Mots clés