Feb 17, 2021 12:58 UTC
  • Dernier ultimatum du Leader aux USA!

À la veille du 42e anniversaire du soulèvement des habitants de Tabriz (Azerbaïdjan iranien) le 18 février 1978, contre le régime du Shah, soulèvement maté dans le sang, le Leader de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a prononcé mercredi un discours par vidéoconférence à l’adresse de la population, ...

un discours particulièrement important dans le contexte de tension sud-caucasien et alors même que les États-Unis, totalement désarmés face à l’axe de la Résistance, s’obstinent à renégocier « l’accord nucléaire de 2015 » dont ils se sont retirés en 2018 : « ça suffit des promesses et des paroles en l’air, l’Iran exige des actions » ! 

Le Leader de la Révolution islamique a rendu un hommage appuyé à l’Azerbaïdjan d’abord pour la foi d’acier de ses habitants en Islam d’une part et en Iran de l’autre : « L’Azerbaïdjan, en particulier la ville de Tabriz, a joué un rôle dans les événements historiques et politiques du pays. Cette région est une forte barrière qui n’a cessé tout au long de l’Histoire de protéger l’Iran contre l’invasion étrangère et les complots ennemis. Nous avons toujours été confrontés à des ennemis étrangers. Et si l’Azerbaïdjan ne résistait pas, les agressions se seraient étendues aux régions centrales du pays. En effet, la région de l’Azerbaïdjan a ceci de particulier qu’elle est profondément attachée à l’islam et à l’Iran. La population de Tabriz s’est opposée aux conspirations des ennemis qui cherchaient à démembrer le pays et a depuis toujours défendu l’intégrité territoriale iranienne. C’est une constance dans la résistance qui fait face à une constance dans l’hostilité qu’affiche notre ennemi ». 

« Et quelle est la cause de cette inimitié ? C’est un point qu’il ne faut jamais oublier. L’Ordre islamique a rejeté les normes du système de l’Arrogance. Avant la victoire de la Révolution islamique, le monde était divisé en deux parties, les pays arrogants et ceux qui leur obéissaient. L’Arrogance devait toujours imposer son hégémonie et les autres devaient s’y résigner. C’était une loi établie. Une partie du monde était entre les mains des États-Unis, une autre partie entre les mains des Soviétiques et une troisième, entre les mains des puissances de second ordre. Or, la République islamique a brisé ce système, et c’est la clé de toutes les hostilités auxquelles nous sommes confrontés. »

Et le Leader d’ajouter : « Cette hostilité n’a cessé de croître aux files des ans : car la Révolution islamique a réussi à transformer l’Iran, un pays scientifiquement arriéré, économiquement dépendant des grandes puissances et politiquement subalterne, en un État indépendant, fort et prospère. Notre Révolution a permis de renforcer notre défense et les forces militaires du pays. Aujourd’hui, nos potentiels militaires sont dix fois supérieurs par rapport au passé et nous sommes une grande puissance militaire avérée ». 

Plus loin dans ses propos le Leader est revenu sur l’accord nucléaire : 

« Dans le cadre de l’accord sur le nucléaire, nous en avons trop parlé et expliqué à chaque occasion les positions iraniennes. Aujourd’hui, je veux en dire un seul mot : Nous avons entendu beaucoup de belles paroles, des promesses ont été faites, mais n’ont pas été tenues ou ont été violées. Les paroles et les promesses ne servent à rien. ce que l’Iran exige cette fois, c’est l’action et seulement et uniquement l’action. Si on voit de l’action dans le camp d’en face, alors on réagira en conséquence. La promesse et les paroles ne suffisent plus à convaincre l’Iran".   »

Plus loin dans ses propos, le Leader de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei a loué la nation iranienne pour le long chemin qu’elle a parcouru pour arriver à la haute place qu’elle occupe aujourd’hui. Pour décrire les grands acquis du peuple iranien après la victoire de la Révolution islamique de 1979, l’honorable Ayatollah Khamenei a mis l’accent sur plusieurs points importants.

En premier lieu, la Révolution islamique a changé la position générale de l’Iran. Avant la victoire de la Révolution islamique, l’Iran était un pays arriéré sur le plan scientifique et technologique dépendant en tout et pour tout des étrangers, et un pays périphérique sur le plan politique qui détenait une part considérable des richesses mondiales, mais qui dépendait de la volonté politique des grandes puissances dominatrices du monde. Le Leader de la Révolution islamique a ajouté : « cette dépendance existait malheureusement sur le plan économique aussi. Mais aujourd’hui notre patrie est devenue un pays libre et indépendant qui réalise chaque jour de grands succès économiques ou scientifiques et il se place, dans certaines disciplines scientifiques et technologiques, parmi les cinq ou les six pays les plus avancés du monde. »

En deuxième lieu, l’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que grâce à la Révolution islamique et ses idéaux, la nation iranienne est sortie pour toujours de son état inerte d’inaction, de soumission et de suivisme pour devenir une nation qui croit à ses grandes valeurs, qui suit avec une grande attention le cours des événements qui se produisent dans la région et dans le monde ; une nation qui mérite respect et considération du monde entier.

Le Leader de la Révolution islamique a ajouté : « Il n’en était pas ainsi avant la victoire de la Révolution. Mais aujourd’hui, les jeunes de la patrie sont dynamiques. Ils contribuent avec enthousiasme aux activités scientifiques et aux affaires sociales. »

En dernier lieu, l’honorable Ayatollah Khamenei a insisté sur l’évolution profonde que la Révolution islamique avait créée sur le plan de la gouvernance et le régime politique de l’Iran. Avant la victoire de la Révolution islamique de 1979, le pays était dirigé par un régime monarchique despotique mené par une seule personne, le roi. Or, la Révolution a établi un régime républicain démocratique permettant à la nation de profiter de son droit à l’autodétermination. Le Leader de la Révolution islamique a déclaré : « Aujourd’hui, à chaque suffrage universel, les urnes représentent la volonté de la nation. C’est le peuple qui détermine tout. »

Dans une autre partie de son discours, l’honorable Ayatollah Khamenei a rendu hommage aux grands exploits réalisés après la victoire de la Révolution islamique notamment dans les différents domaines d’infrastructures économiques, industrielles, agricoles, sociales, culturelles et humaines. Il a évoqué le développement spectaculaire des réseaux de communication et de transport, du réseau d’électricité et d’énergies, mais aussi du grand réseau universitaire et d’éducation nationale.

L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné également le rôle de la Révolution islamique en ce qui concerne le renforcement de la sécurité nationale et de la défense. Après avoir évoqué la défaillance des forces militaires iraniennes avant la victoire de la Révolution islamique, il a rappelé le combat épique des Iraniens après la victoire de la révolution de 1979 pour défendre la patrie face au régime de Saddam Hussein pendant la guerre de huit ans qu’il avait imposée à la République islamique d’Iran. Le Leader de la Révolution islamique a affirmé : « Aujourd’hui, nos forces armées sont dix fois plus puissantes qu’à l’époque de la guerre imposée par Saddam Hussein à notre patrie, et notre pays est devenu le pays le plus puissant de toute la région. »

Mots clés