Mar 08, 2021 19:27 UTC
  • Arménie: l'Iran exclut toute ingérence étrangère

Le président de la Commission de sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien s’est dit préoccupé quant à l’instrumentalisation du terrorisme takfiriste dans les conflits régionaux.

Ce lundi 8 mars, le président de la Commission de sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien, Modjtaba Zolnouri, a rencontré l’ambassadeur de l’Arménie à Téhéran, Artachès Tumanyan.

Lors de cet entretien, Modjtaba Zolnouri a déclaré qu’il existait une amitié ancienne entre l’Iran et l’Arménie.

« Aucune tache noire n’existe dans l’Histoire des relations irano-arméniennes et rien n’empêchera l’essor des relations », a-t-il indiqué. Et d’ajouter : « Étant donné la position du Parlement au sein de la structure des États en Iran et en Arménie, l’Assemblée islamique d’Iran est prête à développer ses relations avec le Parlement arménien dans plusieurs niveaux ». 

Zolnouri a ensuite évoqué le récent conflit entre la République d’Azerbaïdjan et l’Arménie : « Ce qui s’est passé entre nos deux voisins était défavorable car pour la République islamique d’Iran, la guerre n’est pas dans les intérêts des peuples de la région ». Il a ajouté que la République islamique d’Iran croyait en le règlement des conflits via le dialogue et les solutions pacifiques. 

Le parlementaire iranien s’est dit préoccupé quant à l’instrumentalisation du terrorisme takfiriste dans les conflits régionaux : « Des rapports font part du transfert des terroristes de Daech de Syrie pour les faire impliquer dans les récents affrontements ». 

Le chef de la Commission parlementaire a souligné que l’intervention des terroristes dans les conflits régionaux n’était dans l’intérêt d’aucune partie.

« Les pays de la région sont bien en mesure d’assurer leur propre sécurité et de garantir leurs intérêts et l’exploitation des groupes dévastateurs, qui ne se soucient que des intérêts de l’Occident et des sionistes, ne fera que de propager l’insécurité et l’instabilité ». 
Modjtaba Zolnouri a déclaré qu’il était très important de protéger la stabilité dans la région et en Arménie et de respecter les frontières internationales. 

« Lors de l’un de ses discours, le Leader de la Révolution islamique a prôné la fin de l’occupation du Haut-Karabakh, et lancé une mise en garde contre les terroristes takfiristes qui projetaient de s’approcher des frontières de la République islamique d’Iran et mis l’accent sur la sécurité des Arméniens vivant dans le Haut-Karabakh », a-t-il rappelé. 

De son côté, l’ambassadeur de l’Arménie en Iran, Artachès Tumanyan, a salué l’essor des coopérations parlementaires entre les deux pays : « Le développement des coopérations bilatérales et les visites effectuées par les parlementaires des deux parties contribueront largement au raffermissement des liens entre l’Iran et l’Arménie et les aideront à mieux comprendre leurs positions mutuelles ».     

« Puisque l’Iran est un voisin important et ancien de l’Arménie, celle-ci soutient que la République islamique d’Iran joue un rôle plus grand dans les évolutions de la région », a-t-il indiqué. 

Le diplomate arménien a ensuite rendu un rapport des conflits entre l’Arménie et la République d’Azerbaïdjan, ajoutant que la sécurité et la stabilité de la région et l’essor des relations avec les voisins, surtout la République islamique d’Iran se trouvaient parmi les priorités de l’Arménie. 

 
 

 

Mots clés