Mar 27, 2021 20:53 UTC
  • Iran-Chine: et la coopération militaire ?

La marine de l’armée de la RII a renforcé ses capacités de défense. Résultat : l'équilibre des pouvoirs dans la région bascule.

En 2020, 340 navires de guerre à grande vitesse et dotés de la haute technologie ont été intégrés à la marine iranienne. 

Le site web « Defense World » s'est intéressé dans une analyse au pouvoir de défense des forces navales de l'Iran. « Les navires développés par la marine iranienne ont la capacité de transporter une variété de roquettes et de missiles », rapporte-t-il. 

Le think tank du Washington Institute for Near East Policy (WINEP) note qu'« après la décision de l'Europe de renforcer sa présence militaire dans le golfe Persique, l’Iran a organisé un nouvel exercice pour démontrer son pouvoir de dissuasion, en exposant une variété d'armes et d'équipements ». 

Des experts et analystes de différents pays ont, ces dernières années, fait des études approfondies sur les capacités de la marine de la RII et son pouvoir de dissuasion. Ils ont finalement reconnu le développement et la performance de ses équipements.

Différents médias dans le monde ont couvert les nouvelles acquisitions de la marine iranienne. Cependant, même les navires de petite taille conçus en Iran sont en mesure de faire du pays une puissance régionale. 

Un reportage d'Al-Jazeraa montre que les destroyers de la classe Dena sont capables de s'adapter aux systèmes de lancement vertical (VLS), concentrer plus de missiles sur une zone spécifique et être combinés avec des systèmes défenses aériennes, des attaques anti-navires ou au sol, selon le type de mission.

« Ces petits navires peuvent être équipés d'armes anti-sous-marines et sont conçus pour augmenter la capacité de combat de la marine iranienne dans les eaux océaniques », fait savoir la chaîne qatarie. 

L’Iran conçoit par ailleurs des sous-marins opérant dans l'océan Indien qui est plus profond que le golfe Persique. Fateh est un sous-marin à propulsion diesel-électrique fabriqué en Iran. Il est tout à fait à la navigation dans l'océan. 

La chaîne fait référence également à d’autres prouesses de la RII dans la conception et la fabrication d'équipements militaires dont les missiles antinavires à longue portée, le missile Nour avec une portée de 180 km, ou Qadir, avec une portée de 300 km. Ces projectiles peuvent désormais détruire des cibles avec une grande précision.

les médias occidentaux se sont focalisés sur la haute capacité défensive et offensives des forces armées iraniennes.

Al-Jazeera évoque aussi le missile furtif baptisé « Nasr-e Basir » qui est en phase de développement et d'essai.

Tous les équipements mentionnés sont fabriqués en Iran qui subit tout de même le poids d'un régiome de sanctions. Le pays dispose désormais de navires et de sous-marins sophistiqués qui lui permettent de patrouiller dans la mer d'Oman et de mener des opérations au-delà de ses frontières. 

Mots clés