Jun 23, 2021 18:44 UTC
  • Scan Eagle: la furtivité US cassée

L’administration Biden et le gouvernement israélien viennent de mener des discussions récemment sur la puissance des drones de l’Iran.

Le site d’information américain Axios a révélé que ces discussions portaient sur ce que les deux parties qualifient de « menace des drones iraniens » et l’usage des drones et des missiles iraniens dans la région comme en Irak, en Syrie et au Yémen.

Récemment, la presse américaine s’était inquiétée de l’usage de drones par la Résistance irakienne pour mener des opérations aux alentours des bases militaires et les centres diplomatiques des États-Unis en Irak.

Le quotidien Washington Post a écrit que les Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi) se servent de temps en temps des drones qui volent à basse altitude et ne sont pas détectables par les systèmes de défense aérienne.

Un officiel américain de la Coalition internationale en Irak a déclaré récemment que les drones sont devenus la plus grande source d’inquiétude de la coalition dans ce pays.

Axios rapporte que Washington s’inquiète de la transmission de cette technologie aux autres groupes de la Résistance dans la région.

Les discussions américano-israéliennes ont eu lieu le 27 avril. Lors de cette réunion, Jake Sullivan, Conseiller américain à la sécurité nationale, et son homologue israélien Meir Ben-Shabat se sont mis d’accord sur la formation d’un groupe de travail conjoint pour étudier la question des drones et des missiles fabriqués en Iran.

La première réunion de ce groupe de travail a eu lieu il y a trois semaines. La délégation américaine était présidée par Brett McGurk, Conseiller de la politique de la Maison-Blanche au Moyen-Orient. La partie israélienne a proposé la création d’un mécanisme de coopération régionale dans ce domaine avec la participation des pays arabes.

Par ailleurs, des sources yéménites viennent de diffuser la vidéo d’un drone de reconnaissance américaine abattu par les forces yéménites.

Ce drone de reconnaissance ScanEagle a été abattu dans le gouvernorat de Maarib, à l’est de Sanaa, capitale du Yémen. C’est la deuxième fois, pendant ces derniers jours, que les combattants yéménites réussissent à abattre un drone américain.

Mots clés