Jun 30, 2021 18:03 UTC
  • Caspienne: l'Iran lance des exercices

La zone d’un exercice naval iranien a été surveillée par les drones Yassir et Ababil.

Lors d’un exercice naval qui s’est tenu, ce mercredi 30 juin, en mer Caspienne, les drones iraniens Yassir et Ababil ont accompli une mission de reconnaissance en transmettant des données de navires à un centre de contrôle et de commandement. 

Les drones de moyenne portée de Yassir et d’Ababil, tous les deux fabriqués à l’intérieur de l’Iran, ont capturé des images de l’exercice « Sécurité durable 1400 » avant de les transmettre en ligne à un centre de contrôle et de commandant. 

Les deux drones ont bien accompli une mission de reconnaissance de navires. 

Le drone Yassir a été fabriqué, il y a une dizaine d’années en Iran, sur la rétro-ingénierie du drone ScanEagle, construit par les sociétés américaines Boeing et Insitu, qui avait été fait descendre un an plus tôt par la DCA du Corps des gardiens de la Révolution islamique.   

Yassir est long d’un mètre et pèse une vingtaine de kilogrammes. L’appareil est en mesure de rester dans le ciel entre 7 et 10 heures et d’atteindre une altitude de 15 000 pieds et une portée de 200 kilomètres. 

Le drone Yassir est guidé par les stations de contrôle mobiles qui sont basées sur le sol. 
Le drone commence son vol à l’aide d’une rampe de lancement et accomplit sa mission de reconnaissance grâce à ses caméras de pointe. Le poids léger, la grande vitesse et la considérable marge de manœuvre du drone Yassir lui permettent tous de réussir ses missiles de reconnaissance.

Étant furtif, le drone Yassir est doté d’un mémoire intérieur et d’un système d’autopilotage. 
À noter que le drone Yassir fait également partie des opérations de la Résistance en Irak, au Liban et en Syrie. 

Au cours de l'exercice naval « Sécurité durable 1400 », les fusiliers marins et les commandos de la Marine de l’armée iranienne ont participé à des opérations de combat, épaulées par les hélicoptères 212 et les navires lance-missile. 

En plus, l’unité spéciale de la Marine de l’armée iranienne a mené des opérations de guérilla et de contre-guérilla ainsi que des opérations d’infiltration sur la côte. 

Lors d’une autre phase de la manœuvre, les forces de la Marine se sont exercées à tirer vers les cibles de surface et aériennes. 

 

Mots clés