Aug 06, 2021 10:04 UTC
  • Syrie: Israël sous le choc aérien !

Ayant perdu le ciel de la Syrie où la DCA syrienne a ratatiné à trois reprises fin juillet pas moins de 20 missiles et des plus chers de l’arsenal sioniste, c'est à Deraa qu’Israël cherche par terroristes interposés à se rattraper. Évidemment l’axe US / Otan l'appuie.

Selon le site web Enab Baladi, proche de l'"opposition syrienne", les terroristes ont ouvert le feu sur le véhicule de l’armée sur la route al-Soueïda -Izra dans l'est de Deraa.

En réponse, les 112e et 13e brigades de l'armée syrienne ont lancé des centaines de tirs de l’artillerie sur les fiefs des terroristes.

Les habitants des villages de Nahtah et Melihit al-Atash qui sont les principaux bastions des terroristes dans la région, ont été contraints de quitter leurs domiciles à la suite de ces incidents.

L'attaque contre le véhicule de l'armée syrienne survient une semaine après que les terroristes opérant dans la province de Deraa et l'armée syrienne ont signé un accord de cessez-le-feu sous la médiation du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie (affilié au ministère russe de la Défense).

Le contre-amiral Vadim Kulit, chef du Centre de réconciliation de l'armée russe en Syrie avait prévenu que les cellules dormantes des terroristes à Deraa sont en train de recruter des éléments pour lancer des opérations de sabotage.

Selon le site web libanais, South Front, le 5 août, des hommes armés à l’identité inconnue ont tendu une embuscade à une voiture transportant des militaires de l'armée dans la banlieue orientale de Deraa où des groupes armés terroristes ont pris position contre les autorités syriennes.

Les hommes armés ont mitraillé le véhicule de l’armée syrienne alors qu'elle passait sur une route entre la ville d'Izra et le gouvernorat d’al-Soueïda. La zone est sous le contrôle de la 8e brigade soutenue par la Russie.

Une source de l'armée syrienne a déclaré à South Front que deux militaires avaient été tués et trois autres blessés lors de l'embuscade. En réponse, l'armée a déployé d'importants renforts dont cinq chars de combat et un véhicule de combat d'infanterie, sur la route Izra-al-Soueïda.

Un accord visant à mettre fin à la récente flambée de tensions dans la province de Deraa, dans le sud de la Syrie, a été conclu le samedi 31 juillet dans le cadre d'une médiation russe.

Selon l'accord la confrontation militaire devait prendre fin à Deraa, où l'armée et des groupes terroristes se sont affrontés dans de violents combats au cours des derniers jours.

Les dirigeants de Daraa al-Balad refusent toujours les exigences des autorités syriennes qui incluent le déploiement d'unités de l’armée dans la région et l'expulsion de tous les hommes armés recherchés. Cette prise de position pourrait contraindre les autorités à recourir à une solution militaire.

Mots clés