Aug 12, 2021 14:17 UTC
  • Afghanistan: la surprise irano-russe?

A quoi rime cet appel téléphonique du super chef de la sécurité russe au chef du conseil suprême de la sécurité iranienne? Les talibans qui semblent jouer sciemment ou inconsciemment sur le terrain US ont déjà permis aux USA d'activer leurs B 52 et leurs F 18 sur les frontières russo iranienne. D'où d'ailleurs le déploiement des T 22 russes dans des bases stratégiques centre asiatiques de la Russie.

Il se pourrait aussi que ces mêmes talibans qui ne cessent d'affirmer vouloir avoir de bonnes relations avec les voisins finissent par servir de paravent aux daechistes. Déjà des milliers de réfugiés fuient l'Afghanistan en direction de l'Iran et de la Russie. Y a-t-il un plan russo iranien pour capoter le projet US?  Déjà Chinois et Russes ont mené un vaste exercices à Xinjiang vu que la Turquie d'Erdogan commence à entrer en scène et à reprendre la guerre avec les talibs façon d'ouvrir son couloir de trafic de terroristes d'Idlib vers l'aéroport de Kaboul. 

Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien a déclaré que l'adhésion du pays à l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) serait finalisée une fois que les obstacles politiques auront été levés. Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, Ali Chamkhani a déclaré mercredi dans un article publié sur sa page Twitter qu'il avait discuté des développements en Afghanistan, en Syrie et dans le golfe Persique avec son homologue russe, ajoutant que l'adhésion de l'Iran à l'OCS avait également été examinée lors de sa rencontre avec le chef du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev.

«Heureusement, les obstacles politiques à l'adhésion de l'Iran à l’OCS ont été levés et l'adhésion de l'Iran sera finalisée », a-t-il ajouté.

L'Organisation de coopération de Shanghai est l'une des nombreuses organisations intergouvernementales à caractère politique et économique actives en Asie. Et le pays qui en est membre aura accès aux capacités économiques et militaires de l'organisation ce qui semble avoir été le but de l'entretien économique des deux hommes./ 

Au fait, l'heure est grave. Selon le ministre russe de la Défense, les talibans ont pris le contrôle des frontières de l'Afghanistan avec le Tadjikistan et l'Ouzbékistan alors qu'ils poursuivent leur offensive. Lors d'une conférence ce mardi 10 août à Moscou Sergueï Choïgou a déclaré que les dirigeants des talibans avaient promis de ne pas attaquer les pays voisins après avoir réalisé ses gains territoriaux, a rapporté l'agence de presse russe Tass.

Il a ajouté que la Russie continuerait d'organiser des exercices conjoints avec ses alliés dans la région. Des milliers de soldats afghans ont également fui ces dernières semaines par crainte d'attaques des talibans au Tadjikistan et en Ouzbékistan. Plutôt, l'envoyé présidentiel russe pour l'Afghanistan Zamir Kabulov a salué le combat des talibans dans le nord de l'Afghanistan contre le groupe terroriste Daech qui représente une menace pour la Russie et ses alliés.

La Russie a d'ailleurs achevé des exercices militaires conjoints avec des troupes du Tadjikistan et de l'Ouzbékistan le 10 août, alors que les talibans prenaient le contrôle d'une grande partie du nord de l'Afghanistan à la frontière des alliés de Moscou en Asie centrale.

Les exercices militaires ont commencé la semaine dernière, impliquant environ 2 500 soldats russes, tadjiks et ouzbeks sur un terrain d'entraînement au Tadjikistan à environ 20 kilomètres de la frontière afghane. « L'exercice a été mené dans un contexte d'aggravation de la situation et de menace de pénétration de groupes terroristes dans les pays frontaliers de la région d'Asie centrale », a déclaré le commandant du district militaire central russe, le colonel général Alexander Lapin. Le ministère russe de la Défense a déclaré que les exercices impliquaient des chars, des véhicules blindés de transport de troupes, des avions d'attaque Su-25, des hélicoptères et d'autres armes dans une réponse conjointe simulée aux attaques terroristes transfrontalières. Lapin a déclaré que les forces combinées ont utilisé pour la première fois des tactiques acquises par les forces russes combattant en Syrie.

La Russie, qui possède une base militaire au Tadjikistan, s'est engagée à défendre les anciennes républiques de l’Union soviétique (URSS) d'Asie centrale contre toute menace sécuritaire provenant de l'Afghanistan. Le Kazakhstan, le Kirghizistan et le Tadjikistan sont membres de l'Organisation du Traité de sécurité collective dominée par Moscou. Les exercices faisaient suite à de plus petits exercices russo-ouzbeks organisés près de la frontière de l'Ouzbékistan avec l'Afghanistan qui se sont achevés la semaine dernière. Le ministre russe de la Défense a déclaré lors d'un événement séparé le 10 août que les forces russes continueraient à mener des exercices réguliers avec leurs alliés d'Asie centrale près de la frontière afghane.

Les États d'Asie centrale limitrophes de l'Afghanistan s'inquiètent des menaces à la sécurité émanant de l'Afghanistan et de la possibilité que des dizaines de milliers de réfugiés franchissent la frontière. Les talibans ont cherché à rassurer les pays voisins et la Russie qu'ils ne représentent aucune menace, car ils prennent le contrôle d'une grande partie du territoire afghan et envahissent les villes provinciales du gouvernement de Kaboul.

Mots clés