Aug 21, 2021 18:26 UTC
  • Deraa: Assad aura les pro-Israël

Le correspondant de l'agence Sputnik à Deraa a signalé le recrutement de renforts militaires supplémentaires pour l'armée syrienne sur les axes des environs de Deraa al-Balad et plusieurs endroits dans le gouvernorat de Deraa, afin de déterminer la mise en œuvre des termes de l'accord et de se préparer à toutes les solutions possibles.

L'envoi de ces renforts coïncide avec la poursuite des attaques de groupes terroristes extrémistes contre des positions de l'armée, dont la dernière en date remonte à jeudi, en ciblant des positions de l'armée dans le quartier d'Al-Manshiyya et un véhicule militaire dans la campagne ouest de Deraa, suite à quoi 5 membres de l'armée syrienne ont été tués et deux autres blessés.

Ces développements coïncident avec la poursuite des violations de l’accord de cessez-le-feu et l'intransigeance persistante des groupes terroristes dans la mise en œuvre des termes de l'accord de paix.

Le gouvernement syrien avait auparavant fait les préparatifs logistiques nécessaires pour mettre en œuvre les termes de l'accord de quartier (Deraa al-Balad), notamment la préparation de « bus verts » pour transporter les terroristes retranchés dans le quartier, qui refusent de régler leur statut, pour le nord de la Syrie.

Auparavant, le reporter de Sputnik à Deraa avait cité une source syrienne responsable dans la province selon laquelle tous les préparatifs nécessaires avaient été préparés pour mettre en œuvre l'accord lié à un dossier de quartier Deraa al-Balad.

La source a ajouté: « Des comités de sécurité ont été chargés de régler les conditions des personnes recherchées, en plus de préparer (des bus verts de transport interne) à expulser les terroristes qui ont refusé l'accord, en plus d'autres exigences logistiques via le passage « Saraya » au voisinage du quartier, en présence de patrouilles de la police militaire russe. Et le quartier général russe prévoit un mécanisme pour surveiller les violations de l’accord de cessez-le-feu.

Par ailleurs, selon le site d’information Southfront, tard dans la soirée du 20 août, Mohamed Hilal Zatima, un ancien commandant terroriste, a été tué par l'armée syrienne. Zatima était l'un des plus d'une centaine d'hommes armés qui sont détenus à Deraa al-Balad, la partie sud de la ville de Deraa, depuis près de deux mois maintenant.

L'ancien commandant terroriste aurait été tué lorsque l'armée a bombardé un poste qu'il occupait dans le district de Tariq al-Sad avec des mortiers. Plusieurs autres terroristes ont également été blessés dans l'attaque au mortier.

Zatima, également connu sous son nom de guerre « Abu Mohanad », était l'un des principaux commandants militaires de la brigade al-Tawhid dans la ville de Deraa.

À la mi-2018, Zatima faisait partie des milliers de terroristes qui se sont rendus à l’armée syrienne et ont rejoint le processus de réconciliation. Néanmoins, dans les années suivantes, Zatima est devenu l'un des principaux fauteurs de troubles à Deraa al-Balad.

Zatima était le deuxième terroriste de Deraa al-Balad à être tué par l’armée syrienne au cours des dix derniers jours. Le 15 août, un homme armé local du nom de Mahmoud Ali Saleh al-Qutifan a été tué, également lors d'une attaque au mortier. Le meurtre de Zatima entraînera probablement une nouvelle escalade à Deraa al-Balad. L’armée syrienne s'y est préparée. Un jour plus tôt, la 4e division d'élite de l'armée a déployé des lance-roquettes lourdes près de la ville de Deraa.

Les dirigeants locaux de Deraa al-Balad n'ont pas encore accepté la feuille de route présentée par la Russie pour mettre fin à la crise dans la région. L'armée syrienne pourrait bientôt lancer une opération dans la région pour mettre en œuvre les exigences des autorités syriennes.

 

 

Mots clés