Aug 27, 2021 16:34 UTC
  • Liban: le pétrolier iranien s’approche!

Selon le journal Al-Araby Al-Jadeed, alors que le Liban continue à lutter contre la crise énergétique, l'un des deux pétroliers iraniens à destination du pays a quitté jeudi les eaux de la République islamique d’Iran.

Selon le site web, TankerTrackers.com, qui suit l'expédition des cargaisons de pétrole, le navire iranien contient du carburant pour les réseaux électriques. Le site web a annoncé dans un tweet que le deuxième navire iranien chargé d’essence devrait quitter le pays demain.

Pour rappel, le secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah a annoncé jeudi dernier qu' « un pétrolier contenant du carburant quitterait l'Iran dans les prochaines heures ».

Le dimanche 22 août, il a déclaré que le pétrolier iranien était désormais en mer et qu'un autre pétrolier devait quitter le port iranien quelques heures plus tard.

Les navires iraniens contenant du carburant se dirigent vers le Liban, alors que le pays souffre actuellement de coupures d’électricité et de graves pénuries d’essence.

En réponse à un utilisateur de twitter, TankerTrackers a précisé que le pétrolier iranien avait quitté le port le vendredi dernier et a réussi à quitter les eaux iraniennes le jeudi 26 août, car, le littoral est très long et il existe des protocoles de sortie.

L’arrivée imminente des pétroliers iraniens à Beyrouth. (Photo à titre d’illustration)

Dans ses récentes déclarations, Wiam Wahab, chef du parti libanais al-Tawhid al-arabi (allié de la Résistance), a souligné la nécessité d’une coopération entre tous les partis libanais pour former un gouvernement avec pour objectif de surmonter la crise actuelle.

Cité par le site web el-Nashra, Wahab a déclaré que le Premier ministre désigné, Najib Mikati savait exactement comment travailler pour sauver le Liban, contrairement à son prédécesseur, le Premier ministre démissionnaire, Saad al-Hariri ; Mikati étant, selon lui, capable d'établir des relations de coopération entre toutes les parties sans avoir de difficulté à accomplir sa mission.

Il a également poursuivi: « S'il est nécessaire que Mikati aille en Syrie pour sauver le Liban, il ira; il a des relations internationales importantes qui peuvent beaucoup aider le Liban, la géographie du Liban nous oblige à avoir des contacts avec la Syrie. »

Wahab a ajouté : « Le président Michel Aoun n'a pas toutes les autorités; ainsi, toute la structure politique libanaise s'effondrera, si l'ordre de former un gouvernement n'est pas émis », en indiquant : « Peu importe au citoyen libanais de savoir qui est le ministre de l'Intérieur; pour eux, ce qui compte c’est le prix de l'essence et du carburant. »

« Le Liban est à mi-parcours de la crise », a-t-il déclaré précisant que toutes les forces politiques étaient responsables de cette situation. Selon Wahab, les partis participant au gouvernement entravent le processus de formation d'un cabinet, car ils pensent à leurs propres intérêts plutôt qu’à des conditions de vie des citoyens qui se dégradent de jour en jour.

Pour conclure, Wahab affirmé : « Si le pétrolier en route depuis l’Iran vers le Liban est touché, tous les navires israéliens en Méditerranée seront visés par le Hezbollah. »

Dans son discours à l'occasion de l'Achoura, le secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah, annonçant l’arrivée imminente des pétroliers iraniens au Liban, avait  sévèrement avertit contre toute erreur visant à défier cet acte de coopération irano-libanaise.

Le missile Fateh-110 du Hezbollah transformé en missile anti-AWACs?( Twitter)

 

Mots clés