Aug 30, 2021 17:49 UTC
  • Maarib: Ansarallah frappe...

Alors que les affrontements s’intensifient sur plusieurs fronts dans la province de Maarib, les sources sur le terrain dans le sud du pays font état de l’arrivée des troupes américaines depuis l’Afghanistan et leur déploiement sur la base d’al-Anad.

Les affrontements à Maarib, dans l’est du Yémen, se sont intensifiés ces dernières heures, les forces de l’armée yéménite et des Comités populaires menant des combats sur plusieurs axes, ont rapporté les médias yéménites.

Les forces de Sanaa ont lancé une opération d’envergure sur plusieurs fronts à Maarib, ciblant les forces de la coalition saoudienne dans la base militaire de Sahan al-Jan conjointement à une frappe de drones lancée sur la base King Kahlid à Khamis al-Mushait en Arabie saoudite.

Selon le rapport, la base militaire de Sahn al-Jan près de la ville centrale yéménite de Maarib a été le théâtre de violentes explosions la nuit dernière.

Le rapport poursuit en indiquant que l'escalade des combats à Maarib intervient après l'échec des démarches diplomatiques pour l’arrêt de la guerre et l'opposition de la coalition saoudienne au plan de Sanaa pour mettre fin au conflit à Maarib.

Le site Web Almashhad-alyemeni a rapporté à cet égard que les affrontements se déroulaient à l'aide de diverses armes lourdes sur divers fronts à Maarib, ajoutant que les forces de Sanaa ont intensifié leurs attaques et que la région est témoin de bombardements d'artillerie et de missiles des deux côtés.

Côté saoudien, les mercenaires de la coalition saoudienne ont pris pour cible, au cours des dernières heures, plusieurs zones à Sarawah, dans l’ouest de Maarib, a rapporté l’agence de presse Saba à Aden.

Par ailleurs, l’attaque à la roquette contre une base aérienne de la coalition saoudienne dans le sud du Yémen a causé la mort d’au moins trente militaires et en a blessé soixante autres.

Trois missiles balistiques ont été tirés sur la base aérienne d'al-Anad à Lahej, dans le sud du Yémen, lors d'un alignement matinal des troupes de la coalition saoudienne.

Plus de 30 personnes ont été tuées et au moins 56 autres blessées dans l’attaque sur al-Anad, dans la province de Lahej, dans le sud du pays, a déclaré Mohammed al-Naqib, le porte-parole du Conseil de transition du Sud. Ce dernier a affirmé plus tard que le nombre de blessés était passé à 90.

Les résidents locaux ont signalé de fortes explosions. Certains médias ont également suggéré que l'attaque aurait pu être menée à l'aide d'un drone.

L'attaque intervient alors que les États-Unis ont récemment déplacé une partie de leurs forces d'Afghanistan vers le sud du Yémen. A en croire les sources yéménites, certaines troupes américaines qui avaient quitté l'Afghanistan étaient arrivées à l'aéroport d'Aden dans le sud du Yémen et de là se sont dirigées vers la province de Lahej.

Les États-Unis ont également transféré des dizaines de véhicules militaires, d'UAV, de systèmes de défense aérienne Patriot et de salles d'opération sur le terrain à la base d'al-Anad le 12 juillet.

La base al-Anad est située à 60 kilomètres au nord de la ville d’Aden, deuxième ville du pays et capitale provisoire du gouvernement yéménite contesté qui était occupée par les forces armées américaines jusqu’en 2015. Elle compte un aérodrome, des dépôts d’armement, un dortoir pour les pilotes ainsi qu’un camp abritant une brigade de l’infanterie et une autre de l’unité anti-blindée.

Sur fond des développements sur le terrain au Yémen, en particulier à Maarib, Ibrahim al-Dailami, l'ambassadeur yéménite en Iran, a déclaré que les conflits entres les combattants yéménites et les agresseurs de la coalition saoudienne sont actuellement étendus sur plus de cinquante fronts. La province de Maarib compte 14 comtés, dont 9 ont été complètement libérés, et seuls 5 restent occupés par les agresseurs.

 

Mots clés