Sep 03, 2021 06:09 UTC

Décidément le jeu a changé ! À peine quelques heures après le retrait en catimini des forces US de trois de leurs 13 bases en Syrie orientale, retrait que les Américains tentent ce matin de démentir sans trop de convaincre le régime sioniste a tenté une nouvelle frappe aérienne contre Damas a partir du ciel de l'est du Liban .

Évidemment l'arrivée d'un premier pétrolier iranien chargé de fioul ne pourrait être sans rapport avec ce raid, l'axe US/Israël n'ayant osé lever le petit doigt en Méditerranée ni en mer Rouge contre les pétroliers iraniens que le Hezbollah a déclaré être " une partie " du territoire libanais. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les F-16 israéliens ont tiré des missiles contre Damas lesquels missiles se sont heurtés à la violente réponse de la DCA syrienne. Évolution majeure, les territoires occupés ont été aussitôt ciblés par des missiles tactiques de la Syrie que comme à son habitude la presse sioniste a qualifié de "missile intercepteur syrien" ayant dérapé.  Or cette fois de violentes explosions ont eu lieu dans le ciel de Gush Dan au centre de l'entité sioniste!

Ce matin JP le reconnait : les explosions ont secoué Tel-Aviv Ramat Gan aussi. La toute dernière frappe de fin août de l'entité sioniste contre Qalamoun au sud de la Syrie avait été déjà  répliquée, un missile syrien ayant percé le ciel de la Jordanie a pénétré en Israël avant d'exploser au dessus de la mer Morte.

Cette fois, la portée des missiles syriens qui ont atteint l'entité sioniste dépasse largement celle des S-200 ou des Bouk et très vraisemblablement la Syrie a eu recours à une riposte balistique à l'aide de ses M-600 ou Fateh 110 domestiqués qui ont fait leur première démonstration de force en avril lorsqu'en riposte à une frappe, l'un eux a atteint le Néguev pour s'abattre à 30 kilomètres de Dimona.

L'armée sioniste aura du mal à convaincre avec cette annonce faite ce matin : les explosions dans le ciel de Tel-Aviv sont dues à des missiles intercepteurs syriens s'étant abattus sur les côtes de Tel-Aviv. Cette évolution majeure qui prouve encore une fois la paralysie totale de la DCA sioniste intervient alors même que le Pentagone a refusé d'intégrer le Dôme de fer israélien dans son système de DCA intégré pour cause de failles organiques. La défaite de la DCA sioniste face aux missiles M-600 syriens est aussi à partager avec le CentCom qui quelques heures avant la frappe de jeudi soir avait annoncé son installation en Israël et le déploiement de son QG près de Tel-Aviv. Les missiles syriens qui ont percé le ciel de Tel-Aviv ont ainsi contourné aussi les radars de Patriot et de THAAD US déployés en Israël. L'équation Missiles VS Avions rattrape désormais le chef du CentCom jusqu'au cœur même d'Israël ....pour le reste, la DCA intégrée syrienne a fait hier soir encore un excellent travail, rien qu'à regarder les images...

 

Mots clés