Sep 13, 2021 18:27 UTC
  • Deraa: Israël, totalement, cuit!

Le 9 septembre, une fois entrée dans la province syrienne de Deraa al-Balad, l'armée syrienne n'a pas trop laissé le choix aux mercenaires d’Israël et des États-Unis qui ont dû plier l'échine et se soumettre aux conditions établies par le gouvernement syrien.

Désormais les sources syriennes font état d'un retour à la normale et de la reprise d'activités des établissements scolaires dans cette province stratégique de la Syrie.

Un retour au calme et à la sécurité, voilà ce que notent les habitants de Deraa soulagés depuis l'arrivée de l'armée et des forces de sécurité syriennes.

« Ce qui compte pour nous, c'est d'être en sécurité et d'avoir accès aux services primordiaux"; a fait savoir l'un des habitants de Deraa qui précise que ceci a été possible grâce à l'intervention de l'armée. 

"Tous les Syriens appellent à la stabilité dans le pays », a-t-il ajouté.

« Les forces de police et l'armée syrienne sont entrées à Daraa al-Balad et y ont hissé le drapeau syrien. Les ordres ont été émis par le chef de la police de la province de Deraa afin de reprendre les activités du poste de contrôle de Tariq al-Sadd et de fournir des services à la population de Deraa al-Balad », a indiqué le chef de la police de Daraa al-Balad, Mohammad Yusuf Sheikh Ahmed.

Le chef de Police de Deraa a rassuré que le cas d'environ 2500 à 3000 habitants de Deraa avait été, jusqu'ici, tenu en compte et que leurs problèmes avaient été résolus. 

"Tous les Syriens retourneront au pays. La Syrie ne permet à aucun pays de s'ingérer dans ses affaires intérieures. La Syrie appartient au peuple syrien, comme l'a déclaré le président syrien Bachar al-Assad », a-t-il martelé.

La situation à Deraa al-Balad est par ailleurs bonne et la mise en œuvre des clauses liées à l'accord se poursuit sans encombre.

De même, le gouverneur de Deraa, Marwan Sharbak s'est entretenu avec les représentants de la population de la région au sujet de la situation des infrastructures à Deraa al-Balad.

L'agence de presse officielle syrienne (SANA) a rapporté que dans le cadre de l’accord, les forces de l'armée syrienne étaient entrées ce lundi dans un autre quartier de la province méridionale de Deraa visant à le nettoyer de la présence des éléments terroristes.

Une division chargée de la surveillance de l'espace et des éléments armés a été installée au nord-ouest de la province tout comme un centre où ces éléments terroristes pourront y rendre leurs armes. Plusieurs éléments armés s'y sont d'ailleurs rendus et présenté leurs papiers afin que leurs cas soient étudiés.

Il y a plusieurs semaines, des éléments terroristes à Deraa, en violant l’accord conclu avec l'armée syrienne ont pris d’assaut à plusieurs reprises les positions et les postes de l’armée syrienne à Deraa et ont tiré des obus de mortier sur les zones environnantes.

A rappeler que malgré un accord sur un cessez-le-feu, et ce, au cours d'une opération de nettoyage de l'armée; la région est restée pendant plusieurs années aux mains des opposants qui ont refusé de déposer leurs armes.

Et ce sont finalement les opérations anti-terroristes de l'armée syrienne qui ont contraint les éléments terroristes à finalement accepter l'accord et déposer leurs armes.

Mercredi dernier, l'armée syrienne est entrée dans plusieurs régions à Deraa où elle a érigé le drapeau syrien.

Il est prévu que les éléments armés remettent leurs armes à l'armée syrienne en attendant que l'on juge de leur sort. Tous ceux parmi eux qui refuseront de se plier à la règle devront quitter la province. 

 

Mots clés