Sep 21, 2021 16:32 UTC
  • Ansarallah: CIA/Mossad pris de court!

Après Maarib où Ansarallah a fait une très grande percée dans le nord-est, quitte à placer sous contrôle la dernière ligne Riyad/Cie, le voici à l'oeuvre à Shebwa, cette autre province pétrolifère du Sud où il s'approche la localité stratégique de Bayhan et contrôle déjà la localité de Ayn. Des centaines de mercenaires de Hadi sont en net repli, selon Al-Jazeera qui confirme des désertions de masse.

Ces avancées à Shebwa pourraient faciliter la prise totale de Maarib, ajouter à la liste des localités libérées, Shebwa. Mais ce n'est pas sur le champ de bataille qu'Ansarallah avance... Au septième année de la guerre, la Résistance yéménite défie le renseignement occidental et retourne contre lui ses propres méthodes de "révolution colorée". Les protestations populaires contre le tandem saoudo-émirati au sud du Yémen battent leur plein  :  « La coalition d'agression saoudienne vit ses dernières heures », a déclaré le ministre yéménite de la Défense lors d'une réunion avec les forces de l’armée et d’Ansarallah à Maarib comme pour prévoir la débandade saoudo-émiratie. 

« Les victoires de l'armée yéménite et des comités populaires dans diverses régions, notamment à Maarib, montrent la volonté du peuple yéménite de se sacrifier pour libérer toutes les régions de son pays des mains des agresseurs », a affirmé le ministre yéménite de la Défense, Mohammad Nasser al-Atefi.  Lors d'une réunion avec l'armée yéménite et les responsables des Comités populaires (Ansarallah) sur le front de Raghwan dans la province de Maarib, al-Atefi a félicité les grandes victoires contre les agresseurs et leurs mercenaires en déclarant : « Il n'est pas possible pour les Yéménites de se rendre aux agresseurs et aux occupants, compte tenu de leur histoire de lutte et de résistance. »

Selon le ministre du gouvernement de salut national, les victoires de l'armée et d’Ansarallah sont le résultat d'une sacrée planification et le général ne croit pas si bien dire. Les provinces du Sud que Riyad et Abou Dhabi croyaient avoir apprivoisé se soulèvent. Les manifestations, témoignant de la prise de conscience des habitants du sud du Yémen, risquent d'ailleurs de s'amplifier et accéléreront le déclin des groupes affiliés à la coalition d'agression,rapporte Yemen News Portal.

Le peuple du sud du Yémen veut se libérer de l'oppression de la coalition saoudienne qui dure depuis environ sept ans et en a assez de Hadi, le pantin, qui ne fait rien pour établir la sécurité et le bien être. La révolte de la faim en est la preuve et montre les conditions de vie désastreuses auxquelles sont confrontés les habitants des régions méridionales depuis sept ans. Or cette fois, les protestations populaires ne céderont pas aux pressions externes ou internes alors que les mercenaires émiratis et saoudiens cherchent à les utiliser pour nuire les uns aux autres. À Hadramaout qui repose sur une nappe de pétrole le Conseil de transition du Sud - proche des Émirats arabes unis - entend profiter des manifestations populaires pour mettre fin à la présence d'éléments affiliés à Riyad; Or, le soulèvement envoie dos à dos Émirats et Arabie. Le Yémen en a assez de l'occupation et tend à se tourner vers la seule force qui sait défendre l'intégrité du pays à savoir Ansarallah. D'où ces percées surprises de la Résistance yéménite dans le sud, au coeur de l'appareil Hadi.

L'avancée militaire stratégique des forces yéménites dans différentes parties du pays, notamment à Maarib et les attaques de missiles contre les différentes cibles en Arabie saoudite, ont bouleversé les calculs de Riyad. Les Yéménites commencent à prendre confiance en soi et voir d'autres horizons.  

La révolte de la faim contre la coalition saoudienne devrait s'étendre dans le sud du Yémen, étant donné que la chute de la valeur de la monnaie nationale se poursuit et que les conditions de vie s’empirent : l'heure zéro de la libération sonne. 

 

Mots clés