Sep 21, 2021 18:27 UTC
  • Opérations-commando contre Israël

Le Caire affirme avoir reçu un signal sans précédent de la part d’Israël dans le sens d’une réactivation du dossier de l’échange de prisonniers avec la Résistance palestinienne.

Cette reculade n’est certainement pas sans rapport avec l’exacerbation des tensions en Cisjordanie, d’autant plus que l’affaire de l’évasion à la prison de Gilboa a connecté la Cisjordanie et la bande de Gaza dans la lutte armée contre le régime israélien. Et il y a dans cette affaire, un paradoxe absurde au sein du régime israélien qui aurait pu échapper aux analystes politiques : la liste conçue par le Jihad islamique pour échanger des prisonniers avec Israël commence par les noms des six prisonniers de Gilboa, dont l’arrestation a coûté 100 millions de shekels à Tel-Aviv. 

Selon les médias israéliens, deux policiers israéliens ont été blessés par une voiture non identifiée qui les a percutés dans le nord de la Palestine occupée.

Les médias palestiniens ont rapporté ce mardi 21 septembre qu’une voiture a percuté les deux forces de police du régime sioniste dans la ville de Nahariya située dans le nord de la Palestine occupée. La voiture a pris la fuite après l’incident.  

Selon le rapport, l’opération de recherche pour retrouver l’auteur de l’attaque qui a pris la fuite après l’incident se poursuit. Des recherches sont toujours en cours pour localiser l’auteur de l’attaque. 

Dans des rapports ultérieurs, les médias sionistes ont rapporté que l’un des deux policiers avait été tué en raison de la gravité des blessures.

Critiquant la performance des forces de sécurité d’Israël, le journal israélien Yediot Aharonot a écrit : « Les auteurs de l’incident percutent et écrasent volontairement les forces de police d’Israël par leur voiture. »

L’identité de l’auteur de cette attaque n’est pas encore connue, mais les médias sionistes tentent de la faire passer pour un incident normal.

C’est dans ce contexte que les médias du régime sioniste ont fait état d’une fusillade contre une cérémonie dans la ville d’al-Taybeh au cours de laquelle plusieurs personnes ont été tuées et blessées.

Le Channel 12 du régime sioniste a annoncé qu’un des blessés a succombé à ses blessures plus tard.

Sans présenter plus de détails, le journal israélien Yediot Aharonot a également rapporté que la fusillade a eu lieu lors d’une cérémonie de mariage, blessant six personnes, dont une a perdu la vie.

La plus grande ville arabe de la Ligne verte, après les villes d’al-Nusra et de Rahat, al-Taybeh est située à 30 kilomètres au nord de la ville de Qods et à 12 kilomètres au nord-est de Ramallah.

L’accumulation des attaques contre le régime sioniste intervient alors que selon des sources égyptiennes, Le Caire aurait reçu des messages soudains et sans précédent de la part d’Israël concernant la résolution finale de l’affaire d’échange de prisonniers avec la Résistance palestinienne.

Au cours des derniers mois, la conclusion d’un accord d’échange de prisonniers entre la Résistance palestinienne et le régime sioniste se trouvait dans l’impasse suite à la négligence claire des autorités sionistes.

Selon le journal Rai Al-Youm, concernant l’affaire de l’échange de prisonniers, des responsables israéliens ont appelé le médiateur égyptien il y a quelques jours et annoncé que des réunions spéciales et urgentes pourraient être organisées pour discuter à propos des conditions finales de la Résistance palestinienne.

Selon le rapport, Tel-Aviv a informé Le Caire que le temps était venu de restituer les prisonniers israéliens ou leurs corps qui ont été conservés auprès de la Résistance palestinienne à Gaza depuis 2018.

« Le régime sioniste ne tente plus de lier le dossier de la reconstruction de Gaza au dossier des prisonniers israéliens détenus par la Résistance », indique le journal palestinien Al-Ayam.

« Ces derniers jours, nous avons assisté à une levée tangible des restrictions israéliennes contre la bande de Gaza, dont la plus importante concerne les matériaux de construction », indique le rapport.

La possibilité de déclenchement de nouveaux conflits dans la bande de Gaza, ainsi que les récents développements créés par l’évasion de six prisonniers palestiniens de la prison de Gilboa peuvent justifier ce changement soudain dans l’approche d’Israël.

Par conséquent, il est prévu que si Israël était sincère et n’imposait pas de nouveaux obstacles, l’affaire d’échange de prisonniers serait résolue dans les prochains mois, d’autant plus que les conditions de la Résistance palestinienne sont assez claires incluant le nombre et les noms de prisonniers palestiniens, ainsi que la réduction du blocus imposé à la bande de Gaza.

Ahmad al-Mudallal, l’un des dirigeants du mouvement du Jihad islamique a qualifié la libération de six prisonniers de « question prioritaire » pour la Résistance palestinienne.

Il a ajouté que l’ennemi sioniste était conscient de la gravité des avertissements du Jihad islamique sur les conséquences de tout préjudice de la vie et de la santé des prisonniers.

 

Mots clés