Oct 08, 2021 17:28 UTC

L’Iran n’hésitera jamais à assurer sa sécurité ainsi que celle de la région, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères.

Hossein Amir-Abdollahian qui est arrivé mardi 5 octobre à Moscou, à l’invitation de son homologue russe, a rencontré mercredi Sergueï Lavrov, une rencontre qui a été suivie par une conférence de presse conjointe. Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré que Téhéran et Moscou allaient bientôt examiner la signature d’un accord de coopération stratégique qui servirait de fondement à toute coopération bilatérale à long terme. Évoquant le fait que plus de 70 % des Iraniens ont été vaccinés contre le Covid-19, Amir-Abdollahian a déclaré que les hommes d’affaires iraniens et russes pourraient désormais reprendre leurs activités commerciales tout comme par le passé. « Nous avons discuté de l’essor des coopérations culturelle, touristique, défensive, politique et sécuritaire, mais il nous reste encore un long chemin à parcourir pour développer nos relations en matière de commerce et d’économie », a déclaré le haut diplomate iranien, ajoutant que l’Iran et la Russie devraient exploiter leurs grandes capacités à ce propos. Par ailleurs, lors d'une rencontre avec le président libanais Michel Aoun au palais présidentiel, Amir-Abdollahian a félicité son homologue libanais à l'occasion de la formation du nouveau gouvernement libanais et a transmis les salutations chaleureuses du président de la République islamique d'Iran, l'ayatollah Seyyed Ebrahim Raïssi.Il a également expliqué au président libanais les positions de la République islamique d'Iran concernant les développements régionaux et internationaux, l'atmosphère est au dialogue entre Téhéran et certains gouvernements étrangers et arabes, ainsi que le processus de négociations de Vienne sur la relance de l’accord nucléaire de 2015.Amir-Abdollahian a également souligné les capacités techniques et d'ingénierie de la République islamique d'Iran et a déclaré que l'Iran était prêt à soutenir de tout son poids les projets de développement au Liban.

Ghada Houballah, géopoliticienne à l’Université islamique du Liban, et Arnaud Develay, juriste international, s’expriment sur le sujet.

Mots clés