Oct 08, 2021 17:37 UTC
  • Radar le plus secret de l'Iran?

Le radar de détection de tirs, un type de système radar moins connu, est un atout pour les forces terrestres iraniennes pour repérer les batteries ennemies et réussir leurs propres tirs avec une précision maximale.

Les radars de détection de tirs sont un type de radar moins connus dont la mission principale est généralement de détecter les points de tir des roquettes, des mortiers et tout autre artillerie de l'ennemi. De plus, leur mission secondaire est de diriger avec précision leurs propres tirs de mortier et d'artillerie pour atteindre leur cible avec précision.

En effet, l'utilisation de ces radars de détection de tirs permet aux unités de combat au sol de localiser les mortiers, roquettes et obus d'artillerie de l’ennemi en suivant leur mouvement, et d'utiliser leur propre feu pour détruire leur source.

Le mécanisme de fonctionnement de ce type de radar est le suivant : Il forme devant lui une couche électronique qui est régulièrement balayée (scannée) par le radar plusieurs fois toutes les secondes. Les projectiles ennemis vont donc traverser cette couche une fois le tir effectué. Lorsqu'ils traversent cette couche invisible créée par le radar, le système les suit automatiquement et fournit à l'opérateur les coordonnées et la hauteur du site de lancement.Dans le monde, seuls 13 pays sont capables de fabriquer ce type de radar et la République islamique d'Iran est l'un d’entre eux, l'industrie de la défense du pays ayant réussi ces dernières années à concevoir et fabriquer des radars de détection des tirs.

Connu en Iran sous les noms de « Boshra » et « Navid », ce radar est un radar à moyenne portée et à réseau flou en bande S qui est utilisé pour localiser les lanceurs ennemis de trois classes : mortier, artillerie et missile. Et il a la capacité d'être utilisé pour corriger les tirs d'artillerie ou de mortiers internes.

Le radar de détection des tirs made in Iran peut balayer rapidement  avec un angle de balayage de 90 degrés et a également la capacité de détecter la position de 6 projectiles de manière simultanée.

La résistance à la guerre électronique et la capacité d'effectuer des missions dans un environnement de guerre électronique absolu sont d'autres caractéristiques de ce radar iranien.

Parmi les caractéristiques de ce système on retrouve celle tactique, car tous ses composants et systèmes sont installés sur un seul véhicule, et aussi là où d'autres radars de détection des tirs dans le monde ont généralement besoin de 4 à 6 membres d'équipage pour fonctionner, ce radar peut être mis en marche avec seulement 2 opérateurs et cela en peu de temps.

En plus de détecter avec précision l'emplacement d'un tir de roquette, de mortier ou d'artillerie ennemi, ce radar a également la capacité de détecter l'emplacement de projectiles hostiles pour éviter les pertes en émettant une alerte précoce.

La capacité de contrôler à distance, d'envoyer des informations aux centres de commandement et de contrôle, ainsi que la capacité d'opérer dans un temps très court (moins de 15 minutes) sont d'autres caractéristiques du radar de détection des tirs iranien.

La portée de détection de ce radar dans différentes situations est comprise entre 8 et 25 km, soit une portée de détection de 8 km pour les mortiers et une portée de détection de 25 km pour les roquettes.

L'utilisation de radars de détection des tirs est un enjeu vital pour que les unités terrestres puissent détecter les lanceurs ennemis et les mettent hors d'état de nuire. L'accès de l’Iran à ce niveau sophistiqué de technologie en matière de radars, témoigne du fait que l'Iran peut trouver la source de tout tir ou balles tirées contre ses forces et le mettent en hors d'état de nuire.

De telles informations obtenues par ce type de radar ne peuvent être qu'une aide en cas de conflit. En effet combien de fois en situation de guerre entre des pays voisins n'a-t-il pas eu des balles perdues ou des cibles manqués, provoquant des dommages collatéraux, sans pour autant que le préjudice puisse être réparé, personne ne voulant endosser la faute au motif du manque de preuve. L’emploi de ce type de radar peut permettre de déterminer avec précision l'origine de ces fameux tirs.

Mots clés