Oct 14, 2021 19:11 UTC
  • Frappe balistique anti-Israël, imminente ?

Suite à l'annonce du secrétaire général du Mouvement du Jihad islamique palestinien, Saraya al-Quds, la branche militaire du mouvement, a annoncé aujourd’hui dans un communiqué la mobilisation de ses forces en soutien aux prisonniers palestiniens.

Saraya al-Quds annonce avoir reçu un rapport de Ziad al-Nakhala, secrétaire général du Jihad islamique, concernant la torture des prisonniers palestiniens.

« Nous annonçons une mobilisation générale parmi nos forces et nous sommes prêts et attendons un seul signe », dit le communiqué.

Le secrétaire général du Jihad islamique palestinien a déclaré hier soir : « Nous ne laisserons pas nos enfants dans les prisons sionistes devenir les victimes de l'ennemi. Nous nous tiendrons à leurs côtés et les soutiendrons avec tout ce que nous avons, même si cela nous oblige à choisir l’option de la guerre, et aucun accord ne pourra nous faire changer d'avis. »

La grève de la faim des prisonniers du Jihad islamique dans les prisons israéliennes a commencé depuis mardi soir dans le but de faire arrêter l'oppression et les persécutions exercées sur les prisonniers palestiniens.

Le Comité des prisonniers palestiniens a émis un communiqué déclarant que des militants sionistes maintenaient des prisonniers du Jihad islamique à l'isolement et les torturaient.

Suite à l'évasion de six détenus palestiniens (dont quelques-uns étaient membres du Jihad Islamique) de la prison de haute sécurité de Gilboa, le 6 septembre dernier, le régime sioniste a intensifié la répression contre les prisonniers palestiniens, en particulier les prisonniers membres du mouvement palestinien. 

Selon une autre dépêche, ce jeudi matin, un Palestinien a effectué une opération de résistance en écrasant un soldat sioniste au poste de contrôle de Qalandia (au nord d’al Qods).

Selon l'agence de presse Shahab News, le soldat, membre de l’unité appelée Garde-frontière de l'armée israélienne, a été blessé. Les médias palestiniens ont rapporté qu'il se trouvait dans un état critique.

Mots clés