Oct 22, 2021 11:23 UTC
  • Les F-4 iraniens frappent!

L'armée de l'air iranienne a lancé hier, jeudi 21 octobre, son exercice annuel à travers le pays; l'exercice fait suite à une manoeuvre d'envergure défense aérienne.

Des bombardiers, des chasseurs à réaction et des drones d'attaque et de surveillance ont pris part à l'exercice, en utilisant des armes lourdes, notamment des missiles à guidage laser.

Des images diffusées montraient des chasseurs à réaction et des bombardiers en vol et au décollage, y compris des F4 et F5, ainsi que le chasseur Saegheh de fabrication iranienne. Des images montrent également des drones et des opérations de ravitaillement en vol.

Le général de brigade Mohsen Heydarian, commandant d’une base aérienne à Bandar Abbas, a apporté le commentaire suivant sur la 10e édition de ces exercices, dont le nom de code est Fadaeeyan-e Harim-e Velayat (Défenseurs du sanctuaire de Velayat) : « Lors de cet exercice, les pilotes compétents de l'armée de l’air iranienne, ont utilisé des missiles et des bombes faits à la maison pour détruire les bases de l’ennemi factitif ».

L'endurance des avions de combat sur de longues distances, la précision des bombes et des roquettes lors des frappes air-sol et la puissance destructrice des missiles air-air ont également été mises à l'épreuve au cours des exercices.

Selon le commandant des forces aériennes iraniennes, Hamid Vahedi une large gamme d'avions et de drones ont été utilisés, dont des dizaines de chasseurs de combat, de bombardiers, d'avions de transport militaires et d'avions de reconnaissance.

« Ces manœuvres ont pour objectif "d’évaluer les capacités de combat des unités de l'armée de l'air iranienne, d’accroître la préparation des unités d'interception, de répéter des protocoles de reconnaissance et d'opération, et de mettre au point un modèle efficace et adapté à une bataille réelle », a-t-il réaffirmé.

Le commandant a également noté que toute sorte de systèmes d'armes et de munitions indigènes ou améliorés, dont des bombes intelligentes lourdes et semi-lourdes et toute sorte de missiles furtifs ou guidés par laser, sont utilisés pendant les exercices.

« Le premier jour de la phase opérationnelle des exercices militaires, des bombardiers F-4 et F-5 équipés de missiles de localisation, intelligents et à guidage de précision et d'avions F-7 équipés de bombes « Yassin 90 » et de roquettes artisanales aux technologies innovantes techniques ont réussi à détruire les cibles critiques et vitales de l'ennemi hypothétique à la fois sur terre et sur mer », s’est félicité le général de brigade Vahedi.

Mots clés