Oct 27, 2021 18:39 UTC

Ce mercredi, les ministres des Affaires étrangères des voisins immédiats de l'Afghanistan en compagnie de la Russie se sont réunis à Téhéran pour évaluer la situation critique actuelle dans ce pays. Le Représentant permanent d'Iran auprès des Nations Unies a rédigé une note sur l’importance de ce sommet.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a souligné que la responsabilité de la sécurité des citoyens afghans et des frontières avec les voisins incombe principalement à l'instance dirigeante de Kaboul.

Hossein Amir Abdollahian a déclaré, aujourd'hui, mercredi, lors de la deuxième réunion des voisins de l'Afghanistan: « La réunion d'aujourd'hui se tiendra dans le but de se concentrer sur la nouvelle situation en Afghanistan. Nous espérons pouvoir envoyer un message commun d’une voix unique à la communauté internationale et aux pays de la région à l'intérieur de l'Afghanistan. »

 « Nous soutenons la formation d'un gouvernement inclusif en Afghanistan. », a-t-il ajouté.

Majid Takht-Ravanchi, Ambassadeur et Représentant permanent d'Iran auprès des Nations Unies a fait publié une note concernant la responsabilité de la communauté internationale à l’égard de l’Afghanistan.

« Ce mercredi, les ministres des Affaires étrangères des voisins immédiats de l'Afghanistan en compagnie de la Russie se réunissent à Téhéran pour évaluer la situation critique actuelle dans ce pays. Ils se réunissent pour discuter des voies et moyens possibles d'aider le peuple afghan à surmonter les défis difficiles et horribles auxquels il est confronté.

Après le retrait précipité des États-Unis et l'effondrement soudain du gouvernement de l'ancien président Ghani en août dernier - et la prise de contrôle de l'ensemble du pays par les Talibans - des développements rapides se sont produits qui ont eu de graves conséquences politiques, économiques, sociales et sécuritaires pour l'ensemble de la région.

En tant que pays voisin qui entretient des liens historiques, culturels, linguistiques et religieux avec l'Afghanistan, la République islamique d'Iran ne peut rester indifférente au sort du peuple afghan. Au cours des 42 dernières années, l'Iran a utilisé ses bons offices pour rassembler les factions afghanes – dont beaucoup ont des origines ethniques et religieuses différentes – afin de résoudre leurs différends de manière pacifique. Pendant des années, nous avons également fourni une aide humanitaire à plus de trois millions de réfugiés afghans avec pratiquement peu de soutien international. Les récents développements en Afghanistan signifient maintenant que quelques centaines de milliers de réfugiés supplémentaires ont traversé la frontière iranienne. Et encore une fois, nous accueillons nos frères et sœurs afghans avec presque aucune nouvelle ressource de la part de la communauté internationale.

Arnaud Develay, juriste international et Pierre Dortiguier, politologue, s'expriment sur le sujet. 

 

Mots clés