Nov 11, 2021 19:06 UTC
  • Arménie/Iran: Bakou pris de court

La riposte ferme de l'Iran et de l'Arménie au régime de Bakou se sont produites beaucoup plus tôt que les responsables de ce régime et d’Israël ne l'avaient prédite.

Après le comportement inhabituel des responsables azerbaïdjanais face à la nation iranienne, en fermant la route aux camions iraniens, l'Iran et l'Arménie ont donné une riposte ferme aux responsables de Bakou.

En réponse aux récents avertissements de la République d'Azerbaïdjan quant à l'inspection des citoyens et des véhicules arméniens sur la partie de la route Goris-Kapan contrôlée par Bakou, le Premier ministre arménien, Nikol Pashinian, a déclaré lors d'une réunion du cabinet que le gouvernement arménien avait décidé d’emprunter des routes alternatives pour les circulations routières.

 

Dans son discours, Pashinian a déclaré que depuis août 2021, les responsables de la République d'Azerbaïdjan percevaient les péages des camions de fret iraniens dans les sections Eyvazli et Chayzemi, traversant leur territoire sur le route Goris-Kapan.

Le Premier ministre arménien a en outre souligné : « La route Tattoo-Aghvani, qui était pratiquement infranchissable pendant plusieurs décennies, a été asphaltée et mise en service la semaine dernière. D'ailleurs, après la récente décision de la République d'Azerbaïdjan envers l’Iran, les camions iraniens peuvent désormais emprunter la route pavée Tattoo-Aghvani sans payer de droits de douane. »

Mots clés