Nov 23, 2021 18:59 UTC
  • Drones

48 heures après l'opération commando menée par Abu Shkhaydam à Qods occupé, opération où un officier sioniste a été liquidé et 4 autres blessés, rien ne semble apaiser la panique israélienne en dépit des arrestations massives en Palestine historique et en Cisjordanie.

L'entité voit partout des commandos déguisés en rabbin, la Carlo à la main et prêt à tirer? Selon des rapports des processions religieuses ont été retreintes  et l'état d'"urgence en Palestine historique prolongée mais l'accalmie n'est pas de retour, le spectre de la Résistance planant partout en Israël.

Interrogé sur la visite du chef de l'AIEA ce mardi à Téhéran, Bennett s'est laissé aller : " Les Iraniens se trouvent au chaud chez eux, tranquilles et ils nous persécutent à distance! Ils nous ont encerclés avec leurs missiles et nous nuisent à des milliers de kilomètres... Qu'il y ait ou non un accord sur le nucléaire entre l'Iran et les puissances, Israël n'en fera pas partie, et ne s'estimera pas lié par cet accord, même au risque de désaccords avec ses alliés. Il préservera sa liberté d'action et ce ne sera pas la première fois! .. l'accord de 2015 a été comme un somnifère qui nous a assommé. Israël s'est endormi mais cette erreur ne se répétera plus. Israël préservera sa liberté d'agir. "  

Ces propos, Bennett les a tenus contre l'Iran sans réussir toutefois à dissimuler le choc de l'opération d'il y a deux jours : " Cette opération "" terroriste", c'est le Hezbollah! C'est lui qui veut armer les Palestiniens en vue d'une insurrection d'ampleur, identique à celle du mois de mai où les révoltes ont éclatés dans les territoires de 1948... Nous avons mené notre enquête et nous avons compris que le Hezbollah veut noyer Israël sous un flot d'armes sophistiquées"."

Et pourtant le Martyr Abu Shkhaydam n'a agi qu'armé d'une Carlo et il n'était ni de Gaza ni de la Cisjordanie mais de Qods-est. Disons que l’argument tenu mais moins tenu et moins extravagant que ceux avancé à quelques heures d'intervalle de Bennett  par Benny Gantz, son ministre de la Guerre. Devant un public sioniste réuni dans le cadre d'une conférence sécuritaire, le général sans étoile dont l'espace privé a été pendant sept ans espionné, scrutés de long en large par les agents de l'Iran, a lancé :  " L'Iran projette de mener des opérations téléguidées en Cisjordanie et d'y envoyer de l'explosif et des munitions par drone interposé! et devinez d'où partent ces drones ? de T-4, cette base aérienne du centre de la Syrie!" Et tout en citant deux supposés bases militaires iraniennes dans le sud de l'Iran d'ajouter : " il s'agit de bases de drones où le régime iranien a déployé des UAV de combat ultra sophistiqués"

A quoi cette panique apparente?  Elle renvoie à une seule et unique chose : l'entité est aériennement parlant, totalement sans défense! Car si les drones "iraniens" sont capables de décoller de leur supposée base de T4 à Homs au centre de la Syrie  pour se diriger droit vers la Cisjordanie, un peu comme ce fameux missile intercepteur syrien de type SA-5 qui en avril a réussi à pourchasser jusque dans le ciel de Néguev un F-16 israélien avant de s'abattre à 30 kms de Dimona, droit vers la Cisjordanie et ce sans qu'il n'y ait aucune barrière, et bien quid de ces milliers de radars et de missiles intercepteurs de cette fameuse DCA multicouche israélienne auxquelles se sont ajoutés des Patriot et des THAAD supplémentaires depuis que l'entité fait partie du CentCom?

S'il est vrai que le général Gantz parle là toujours sous l'effet du traumatisme des cyber-combattants de "Bâton de Moïse" et de "Black Shadow", il y a toutefois là un terrifiant aveu qui laisse entendre que même en Cisjordanie et à l'intérieur des camps palestiniens comme Jenin, Israël ne contrôle plus rien et qu'il se peut qu'un de ces quatre une opération bien lieu non plus à l'aide de Carl Gustav mais bel et bien par le biais de drones kamikaze ou dotés de missiles.

Car si les drones de T4 arrivent à traverser quelques 400 km de distance ente Homs et Cisjordanie, il n'existe aucune raison qu'il n'y ait pas des nuées de drones qui partent de la Cisjordanie, pour s'abattre sur Tel-Aviv, Richon LeZion, Qods et même Ashkelon. Gantz est-il sur le point de préparer les colons au pire? Visiblement. Surtout que la visite précipitée du chef du SHABAK en Jordanie, presque  simultanément à l'opération de Qods n'augure rien de bon pour la suite des événement. Car il y a encore pire que ces drones iraniens originaires de T-4 qui en partance pour Ramallah, Khan Youness, Jénin iraient libérer aux combattants de Qods, d'Akka, de Lod de l'explosif. il y a ce que reconnait aujourd'hui même Bennett. "Ces dernières semaines ( depuis l'Epée de Qods? NDLR) le trafic d'armes et de munitions s'est intensifié depuis la Jordanie et le Liban en Israël et la police israélienne rapporte régulièrement la qualité de plus en plus sophistiqué de ces armées "!

... Alors Abdellah-II de Jordanie  se trouve-t-il désormais dans le coup aux côtés du Hezbollah? Visiblement la carte  des pétroliers iraniens que le Hezbollah a joué contre l'axe US/Israël et qui a poussé Washington à pousser la  Jordanie dans les bras d'Assad est loin d'être un succès. Après tout les événements de mai marqués par l'assaut quasi incontrôlable des milliers de jeunes jordaniens vers la Cisjordanie à l'effet de participer à la guerre contre Israël n'est pas si loin.. Et Gantz ferait peut-être mieux de s'occuper de son voisinage, voire de sa maison au lieu de penser à T-4. 

Osama Abou Obeïd, l’expert en sécurité de l'information et spécialiste en cybercriminalité le lui conseille vivement, lui qui affirme  qu’Israël qui a créé un réseau militaire sur Internet au service de son armée : l'Unité 8200 qui, spécialisée dans la guerre électronique et la collecte de renseignements, ayant pour mission de mener des cyberguerres au Moyen-Orient "vient de prendre un coup mortel. car le groupe « Bâton de Moïse » a réussi justement à pirater les données de renseignement de cette même Unité 8200  et à percer ses archives. C'est un défi ouvert à la sécurité d'Israel.

Car mine de rien, « Bâton d Moïse » a infiltré la cyber-infrastructure du gouvernement israélien et a eu accès à 22 téraoctets de fichiers 3D des sites sensibles et militaires  avec une précision de 5 cm. Des extraits ont ensuite été publiés sur un site public le 14 novembre. Les pirates de « Bâton de Moïse » ont également publié une vidéo montrant leur niveau d'accès aux projets secrets .Ils ont en outre publié les photos de 16 officiers de l’Unité 8200 de l'armée israélienne avec leurs identités réelles ainsi que leurs coordonnées. Pourquoi l'ont-ils fait? A l'intention évidemment des commandos qui vient de surprendre le monde entier en procédant à une opération-éclaire en plein Qods! Et si on y ajoute la possibilité qu'ils ont à agir non plus seulement avec des Carlo mais aussi avec les drones, alors le boucle est bouclé, dit cet expert sur Al Jazeera. 

Mots clés