Dec 03, 2021 19:36 UTC

Le ministre libanais de l’Information, George Kordahi, a annoncé ce vendredi 3 décembre, sa démission du gouvernement.

Le ministre libanais dont les propos sur l’agression saoudienne contre le Yémen avaient provoqué une crise diplomatique avec Riyad, lors d’une conférence de presse a fait part de « sa décision de renoncer à sa fonction ministérielle, et de servir le Liban, de n’importe quelle position ». Les tensions entre le Liban et l’Arabie saoudite, croissantes depuis des années, ont atteint un pic inédit après la diffusion d’un entretien dans lequel George Kordahi assurait que la Résistance yéménite ne faisait que se défendre, face à une agression extérieure.

Comment analysez-vous cette décision de Monsieur Kordahi?

Ghada Houbballah, géopoliticienne à l'Université islamique du Liban s'exprime sur le sujet.

Ghada Houbballah :

« Il ne s’agit pas d’une démission puisqu’il a dit qu’il abandonne ses fonctions et il a bien utilisé le terme abandonner en langue arabe et il persiste à dire que ce n’est pas une démission.Bien entendu, il faut ré-encadrer les déclarations de Monsieur Kordahi avec la prochaine visite de Macron en Arabie Saoudite... »

Mots clés