Dec 07, 2021 19:01 UTC
  • Syrie: l'US Army saigne

L’explosion d’une bombe en bordure de route sur le chemin d’un convoi militaire américain près de la frontière entre l’Irak et la Syrie a causé de lourds dommages aux véhicules militaires américains.

Un convoi militaire de l’armée américaine en Syrie a été pris pour cible, lundi 6 décembre, par deux bombes en bordure de route dans la région d’al-Yaroubieh.

Des sources locales ont déclaré à l’agence de presse officielle syrienne (SANA) que deux engins avaient explosé lors du passage d’un convoi militaire américain venant de Tal Hamis sur une route entre les villages de Bir al-Helou et Um al-Azam dans la région d’al-Yaarubiyah dans la banlieue est de Hassaké.

Les sources ont fait savoir que l’attaque avait causé de grands dégâts dans les véhicules, ajoutant que les milices des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis dans la région se sont mobilisées après l’attaque.

La province d’al- Hassaké et les zones contrôlées par les Kurdes de Syrie ont toujours été le foyer de tensions et d’affrontements entre les tribus et les habitants de la région avec les troupes américaines et les FDS.

Dimanche, des sources syriennes ont fait état dimanche 5 décembre de plusieurs explosions d’envergure à l’intérieur de la base militaire américaine dans la région d’al-Tanf, dans le sud-est de la Syrie, mais ce n’est pas tout.

Samedi, une base occupée par les États-Unis sur le champ pétrolier de Conoco à Deir ez-Zor, en Syrie, a été touchée par une roquette.

Une base américaine située dans le du champ pétrolier de Conoco à Deir ez-Zor en Syrie a été visée dimanche 5 décembre lors de l’attaque aux roquettes de l’armée syrienne.

Le 2 décembre des sources locales à Hassaké ont fait état de plusieurs grosses explosions dans une base américaine illégale située à Kharab al-Jir, à 5 km de la ville frontalière d’al-Yaarubiyah, explosions dues aux quatre roquettes tirées depuis un drone.

Alors que la Syrie a été nettoyée de la présence de Daech, les États-Unis cherchent donc à maintenir leur présence en Syrie sous prétexte que les activités de Daech dans la région ont repris.

La Syrie a déclaré à maintes reprises que la présence des États-Unis dans le pays était une violation flagrante de l’intégrité territoriale et de la souveraineté syriennes et qu’ils devaient se retirer sans tarder des territoires syriens.

Les attaques contre les convois militaires américaines interviennent alors qu’un point de contrôle de l’armée syrienne a intercepté un convoi appartenant à l’occupant américain à la périphérie du village de Salhiyeh au nord de Hassaké, lors de sa sortie de la ville de Qamichli.

Citées par l’agence de presse officielle syrienne (SANA), des sources locales ont fait noter que les soldats du point de contrôle de l’armée syrienne, avaient intercepté un convoi américain composé de 5 véhicules blindés, qui tentaient de passer de la ville de Qamichli et l’avait obligé à rebrousser chemin.

 

Mots clés