Jan 15, 2022 19:29 UTC
  • Idlib: le fatidique choix russe

Depuis que la presse turque qui fait largement écho aux politiques de l'AKP s'est mise à dénoncer "la Russie pour ses dérives soviétistes qui l'auraient poussé à envahir le Kazakhstan", une vision que le président turc a réitérée lors de sa récente conversation téléphonique avec le PM britannique, il y a quelque chose de changé dans la position russe à Idlib et ailleurs.

Une certaine tendance à la riposte qui a multiplié le nombre de frappes russes à Idlib par cinq voire plus. Selon Avia.pro, site proche de la défense russe, les terroristes ont subi d'énormes pertes lors des frappes à grande échelle des forces aérospatiales russes.

Depuis le début de cette année, les chasseurs russes ont infligé plus de 200 frappes à des terroristes dans les provinces syriennes d'Idlib, Lattaquié, Homs, Raqqa et Deir ez-Zor. En conséquence, les terroristes et les groupes armés illégaux ont commencé à subir d'énormes pertes. Une telle intensité de frappes de l'aviation militaire russe a été observée il y a environ un an. Cela indique que l'armée russe s'est déjà lancée dans un plan annoncé précédemment pour libérer la partie nord-ouest de la République arabe des militants turcs et la partie centrale de la Syrie des terroristes de Daech.

Et Avia d'ajouter: "Selon les médias syriens, le 13 janvier seulement, les pertes des terroristes se sont élevées à 25 personnes (14 militants ont été tués, 11 autres ont été blessés - ndlr), alors que depuis le début de l'année ce nombre s'élève déjà à plusieurs centaines de personnes côte terroriste.. On sait qu'en ce moment l'armée russe a concentré ses attaques sur les provinces de Raqqa, Homs et Deir ez-Zor, mais des dizaines de frappes ont également été lancées sur les positions des terroristes pro-turcs.

« Depuis le début de 2022, les troupes russes ont effectué 205 frappes aériennes sur des positions terroristes dans le désert du centre de la Syrie. Cette région est considérée comme un endroit où les terroristes stockent du matériel, des fournitures et se cachent. Les attaques les plus récentes de groupes terroristes appartenant à Daech ont eu lieu dans les déserts de Deir ez-Zor et de Raqqa. La terreur semble s'éloigner du rude désert de Homs. Les terroristes dans le centre de la Syrie reçoivent des coups violents des forces gouvernementales syriennes et de leurs alliés", - rapporte la publication "Soha". Or il y a quelques jours, des terroristes turcs ont lancé une puissante attaque contre les positions de l'armée syrienne dans le nord-ouest de la République arabe, mais sous les coups des forces aérospatiales russes, ils n'ont subi que de lourdes pertes." 

Or, plus d'un analyste verrait à travers ce regain d'attaques anti Turquie un écho de l'actualité kazakhe. En effet le président kazakh a prié les forces du Plan de la sécurité collective à quitter son pays alors même que le calme n'est pas totalement de retour dans le pays et que tout risque de s'embrasser à nouveau vu le nombre d'armes des camps militaires. Pire, le président Kassym-Jomart Tokayev a désigné un nouveau Premier ministre et un nouveau gouvernement. Onze ministres sur vingt conservent leurs fonctions. Neuf sont des nouveaux.

La surprise a été créée par l’accession de l’ancien ministre adjoint à l’Information au poste de ministre plein. Le pro-Turc Askar Umarov (photo) est connu pour ses déclarations anti-Russes qu’il qualifiait d’« alcooliques » et de « colonisateurs ».

La presse russe s’indigne de cette nomination après la mission de l’OTSC pour sauver le Kazakhstan. Yevgueni Primakov Jr. (le petit-fils de l’ancien Premier ministre et actuel directeur de l’Agence fédérale pour le Commonwealth des États indépendants, les compatriotes vivant à l’étranger et la coopération humanitaire internationale « Rossotrudnichestvo »), a immédiatement déclaré qu’il ne travaillerait pas avec une « ordure russophobe ». 

La Russie a-t-elle enfin décidé de s'attaquer à la racine du mal, en frappant l'armée de Turan à Idlib?

 

Mots clés