Jan 21, 2022 12:20 UTC
  • Exercice hybride naval sino-russo-iranien

Lors d'un exercice naval combiné trilatéral intitulé "Ceinture de sécurité maritime 2022", des navires de guerre iraniens, russes et chinois ont tiré avec succès sur des cibles navales.

Les unités navales iraniennes, chinoises et russes, qui s'étaient déplacées vers le site de la mission dans le nord de l'océan Indien vendredi matin, ont mené à bien leur mission, a déclaré le contre-amiral Mostafa Tajeddini, porte-parole iranien de l'exercice naval hybride.

 

 

« À ce stade de l'exercice militaire, les unités navales participantes sino-russo-iraniennes,  sous le commandement du destroyer iranien "Jamaran", ont tiré sur des cibles de surface prédéterminées en mer, à l'aide d'armes de calibre 20 mm », a-t-il ajouté. « A l'étape suivante de l'exercice "PHOTOEX", la disposition offensive des unités participant à l'exercice a été réalisée en fonction des menaces dans la région », a poursuivi le contre-amiral.

 

 

Soulignant que la présence de la République islamique d'Iran dans les eaux internationales indique une position et un statut élevés du pays sur la scène internationale, Tajeddini a déclaré que le rétablissement de la sécurité régionale et internationale est très important pour l'Iran et que pour cette raison même, la marine du pays ne permettra jamais la concrétisation d’une quelconque menace dans le secteur maritime.

 

 

Un exercice naval hybride trilatéral, baptisé "Ceinture de sécurité maritime 2022", a débuté vendredi dans le nord de l'océan Indien avec la participation d'unités militaires iraniennes, chinoises et russes.

Mots clés