Jan 21, 2022 19:06 UTC

Les agressions contre le Yémen se sont intensifiées depuis que la Résistance yéménite a lancé de rares frappes de drones et de missiles contre des cibles stratégiques aux EAU.

Des avions de combat saoudiens ont bombardé des maisons dans la ville de Hudaydah et un centre de détention dans le nord de Sa'ada, les premiers rapports faisant état de plus de 180 victimes.

Réagissant à ces crimes contre la population yéménite, le porte-parole d'Ansarallah, Mohammed Abdul Salam a souligné que le peuple yéménite répondrait aux agressions de toutes ses forces.

« Le meurtre de prisonniers dans la prison de Saada, de civils à Hudaydah et Sanaa, et l'attaque d'installations civiles par les agresseurs ne mettront pas le peuple [yéménite] à genoux et ne briseront pas sa volonté », a-t-il déclaré.

Que cherche la coalition d’agression saoudienne par ces crimes contre les civils et comment analyser la mise en garde de la Résistance yéménite ?

Philippe Hugon, journaliste et reporter de guerre, s'exprime sur le sujet.

Philippe Hugon : 

« Pourquoi aujourd’hui les choses se passent de cette façon ? Je dois dire que l’Arabie Saoudite est en train de perdre pied et son influence dans la région et face aux pays qui l’entourent il est clair qu’aujourd’hui le Yémen par le biais de sa résistance se démarque totalement de la mainmise de l’Arabie Saoudite. Si Riyad se permet aujourd’hui des frappes, c’est tout simplement parce qu’elle a le soutien américain... » 

Mots clés