Jan 23, 2022 14:33 UTC
  • Syrie/Irak: le

A regarder de plus près le cirque que les mercenaires takfiristes et kurdes du Pentagone sont sur le point de jouer en Syrie orientale et qui à grand renfort des médias atlantiste est décrit comme étant une "révolte des prisonniers daechistes" contre leur "gardiens de SDF", l'observateur tend à poser d'emblée la question suivante : Mais pourquoi?

Les Etats Unis d'Amérique militairement réduit au rang de proie en Irak  où l'attaque contre le convoi anti US le dispute aux frappes aux drones et aux missiles, croient-ils réellement pouvoir s'emparer des villes saintes de Najaf et de Karbala à l'aide de ce "vivier daechiste" qu'est le camp d'entrainement de Ghouiran à Hassaké et où ils préservent depuis au moins 3 ans ses  tueurs à gage sous la supervision des officiers de la CIA et du Mossad? Ce serait difficile d'avoir la réponse sans revenir en détail sur ce qui est décrit comme étant la "guerre Daech/ FDS". Au fait l'agence de presse Daech  Amaq qui ne s'était pas fait parler d'elle depuis la mort supposée en, 2020 d'Abou Bakr al-Bahgdadi s'est mis dés le 19 janvier à s'activer à publier frame par frame, comme au plus fort de Daech les images de la soi-disant "mutinerie de Ghouiran" sans se soucier de ceux des observateurs qui se demanderaient d'où viendrait touts ces équipement de tournage digne des meilleurs fils Hollywood.

 

Il publie trois vidéos de l'attaque "en cours" du groupe terroriste contre la prison de Gouiran dans la ville d'al-Hassakah. Suivant les images les terroristes attaqueraient la prison, qui serait  gérée par les Forces démocratiques syriennes pro US, tard le 20 janvier dans le but de "libérer leurs camarades". Au cours de l'attaque, les terroristes font  exploser d'abord une voiture piégée et une moto piégée à la porte principale de la prison et là encore personne n'est censé demandé d'où viennent ces équipements.

 

Puis ils font  sauter un certain nombre de camions-citernes et de réservoirs de carburant à proximité, camion qui rappelons le sont bourré de pétrole syrien détourné par les Américains qui une fois ayant quitté Deir ez Zor parte au Kurdistan iranien via  Kharab al Jir, vaste base-terminal de distribution du pétrole volé auquel les Yankee donnent le nom de la base militaire. Suivant les images, l'attaque, qui aurait commencé comme une opération visant à libérer les captifs de Daech se termine comme des séquences hollywoodiennes par l'occupation de la prison et des zones voisines par les terroristes, coup de théâtre qui permet à ce que cette prison avec ses soi disant 60.000 daechistes devienne un camp terroriste.

 

La première vidéo d'Amaq montre des terroristes prenant d'assaut l'un des bâtiments principaux de la prison et utilisant une camionnette capturée pour percer le mur principal de la prison dans les premières heures de l'attaque. La deuxième vidéo montre les cadavres de plus d'une douzaine de combattants des FDS qui auraient été tués par Daech et qui ressemblent fort à ces cadavres maquillés et filmés par les casques blancs qui une fois la camera tournée prenaient soudain vie et bougeaient! 

 

Puis la dernière vidéo publiée par Amaq met en scène une inversion de la situation où les FDS deviennent les prisonniers des Daechistes. L'agence affirme ensuite que la prison est désormais entre les main de Daech, et les combats sont en cours contre les FDS qui tenteraient d'en reprendre le contrôle. Entre temps il y a l'OSDH, autre agence affilée à l'empire et à MI6 qui sortent des bilans ahurissants de 120, 130 morts de part et d'autres. Mais sur toutes les séquences, il y a quelques-unes qui expliquent le pourquoi de cette ridicule mise en scène : " Les avions de combat US qui décollés d'al Shaddadeh, base  US au nord de Hassaké qui mènent des frappes sur de supposés " rassemblements et des positions des terroristes". La coalition a également déployé un certain nombre de véhicules de combat d'infanterie M2A2 Bradley près de la prison de Gouiran. Est-ce la vérité?

 

 

 

Mille fois non. Ceux et celles que les terroristes yankee sont entrain d'éliminer au cours de leurs raids hélico sont moins les agents takfiristes des USA que cette population de la Syrie orientale qui de Hassaké et à Deir ez-Zor s'est soulevé contre les Américains  et qui tantôt barrent la route aux cargaison de pétrole volé, tantôt aux convois logistique quand elles ne prennent pas pour cible les bases de campement US par roquettes ou bombes improvisés interposées. à travers cette mise en scène hollywoodienne le Pentagone cherche à faire infiltrer Daech en Irak voisin tout en faisant réprimer au mieux qu'il peut la résistance anti US sur la rive est de l'Euphrate. C'est le plan B américain après la première semaine d'en fer que les troupes US ont vécu en Irak et en Syrie émaillés par des  attaques aux missiles aux drones et à la bombe croisées ciblant leur position de façon quasi simultanée à la fois en Irak mais aussi à al  Omar, à Connoco  ou à Hassaké.

 

Attaques auxquelles ils n'ont pas osé riposter par crainte d'avoir à faire face à une escalade. Attaque qui ont pour le reste poussé les Yankee à évacuer al -Tanf à partir se cacher dans les déserts quand il n'y avait pas des avions C-130 à les évacuer vers la Jordanie voisine. Ce  dimanche du côté irakienne de la frontière, il y a évidemment me Commandement des opérations des Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi) à l’ouest de Ninive qui  a confirmé samedi que les terroristes de Daech ne pourront plus jamais contrôler aucune zone dans cette province. C'était un message trop direct à l'adresse des Américains et de leurs ambassadrice Ann Robinsky, specialiste de l'extension des groupes terroristes qui croit pouvoir faire un remake du scénario de 2014 quand Daech est arrivé à quelques km de Bagdad A l'époque l'Irak n'avait pas la Résistance. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Mais quelle sera la conséquence de ce grotesque scénario ern Syrie à proprement parler? 

Ce communiqué émis par le gouvernement syrien qui condamne la mise en exile et le meurtre des membres des tribus syriennes sous couverture des heurts Daech-FDS est bien révélateur. Le ministère syrien des Affaires étrangères a publié samedi un communiqué selon lequel cette instance a condamné les actions des troupes terroristes américaines et de leurs milices kurdes affiliées dans la province de Hassaké. 

 

« Les actions des Américains et de leurs éléments affiliés ont déplacé des milliers de citoyens syriens à Hassaké et aggravé leurs calvaires », lit-on dans le communiqué qui exige le retrait des troupes américaines et des troupes turques du nord-est et du nord-ouest du pays : « Les actions des États-Unis et des FDS sont des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité et par la même occasion punissable». Ce qui revient à dire qu'à tout moment les attaques anti US pourrait reprendre et de façon simultanée de part et d'autre des frontières. Et ce n'est pas les armes sophistiquées qui manqueraient. La Résistance est-syrienne tout comme celle de l'Irak pourraient être tentés par des frappes croisées aux roquettes mais pas n'importe quelle roquette. Il s'agit d'une roquette tactique ou mieux dire d'un missile, petite de taille mais extrêmement,t dévastateur : Fath, le tout dernier-né de la gamme Fateh 110 mais aussi la plus légère.

 

En Iran le Fath avait été monté d'abord sur des navires dans des lanceurs cylindrique s. Le voilà qui apparaît au sein de l'armée de terre iranienne et ce pour le grand bonheur des alliés. Par rapport à l'emblématique roquette tactique de la Résistance Fajr 5 dont la portée variait entre 20 à 75km, le Fath lui a une portée de 120 km ce qui permettrait, une fois placée sur les frontières syro irakienne le ciblage des positions US n'importe où qu'elle se trouve, en Syrie est ou en Irak ouest. Et pourquoi? Ety bien parce qu'avec une ogive de 150 kg ce Fath est diablement rapide pouvant atteindre Mach 4 en dernière phase. Un atout pour les zones de combats en Irak et en Syrie bourrées de DCA ennemies. 

 

Et puis the last but not the least, le concepteur y a mis de la matière composite, cette même matière qui a sans trop dépenser a permis à l'arsenal balistique iranien de gagner en portée et en furtivité. Le "Fath" est à combustible solide à base de polybutadiene N à hydroxyle. Avec un poids de 787 soit 133 kg moins que Fajr il va largement plus loin. Surtout qu'il a une ogive au nez épointé ( Blunt). Certains disent que le concepteur cherche par là à mettre à l'épreuve les capacités aérodynamique de l'engin pour peut être faire en sorte qu'il aille au delà de Mach 4.  D'ors et déjà les Yankee devront davantage penser à des abris qui pourraient leur garantir la vie. Les déserts ne sont pas des lieux sûrs quand le Fath se mettra à faire des "Zigzag" balistique entre la Syrie et l'Irak. Surtout que les lanceurs en sont sous forme cubique, histoire de rendre le transfert p^lus facile. 

Mots clés