May 23, 2022 18:25 UTC
  • Gaza : l’exercice sioniste reporté

L’armée du régime sioniste a fait part du report de la manœuvre prévue dans la zone des colonies sionistes autour de la bande de Gaza, sans fournir de raison.

L’armée israélienne a annoncé aujourd’hui avoir reporté la manœuvre prévue dans la zone des colonies sionistes situées autour de la bande de Gaza.

Le porte-parole de l’armée israélienne cité par Samanews a déclaré que l’exercice avait pour objectif de simuler une situation d’urgence à Gaza et d’avertir contre une éventuelle infiltration des hommes armés dans la région.

Le report a eu lieu alors que la raison en est inconnue et que l’armée du régime n’a pas fourni d’explication à cet égard.

Pendant ce temps, l’armée israélienne organise une manœuvre appelée « Chariots de feu », qui serait le plus grand exercice de l’histoire de ce régime.

La manœuvre dure un mois et simule des scénarios de guerre sur différents fronts terrestres, maritimes, aériens et cybernétiques.

La mise en œuvre du scénario d’une guerre à grande échelle avec plusieurs fronts en même temps, en envisageant l’abattage de centaines de missiles par jour, montre l’ampleur de l’inquiétude d’Israël quant à l’achèvement du siège exercé par la Résistance.

Selon certains experts, le fait qu’Israël a engagé toutes ses unités lors de cette manœuvre montre qu’il sent un danger vital. D’autre part, les décideurs politiques de ce régime en sont venus à croire que la prochaine guerre sera complètement différente de précédentes guerres israéliennes.

Aujourd’hui, les institutions israéliennes responsables essaient de renforcer leur infrastructure pour cette guerre, et essaient de partir de leur point faible, c’est-à-dire derrière le front et dans les profondeurs d’Israël, d’où le régime a subi des coups sévères lors de précédentes guerres.

Cependant, d’autres analystes militaires estiment que la manœuvre pourrait être trompeuse permettant à Tel-Aviv de profiter de la situation pour lancer une offensive contre Gaza ou le Liban ou mener une agression plus large sous la forme d’une

C’est pourquoi les groupes de Résistance ont annoncé qu’ils étaient prêts et l’on largement médiatisé.

Selon ces analystes, bien que les récentes guerres aient intimidé Israël, il ne faut jamais ignorer les réactions inhabituelles et la fuite en avant de la partie intimidée.

 

Mots clés