Jun 23, 2022 16:53 UTC
  • Syrie : le coup fourré de Riyad!

À peine deux jours après le découvert d’un tunnel souterrain de 12 km creusé par l’Amérique pour faire trafiquer les daechistes de la Syrie vers l’Irak, Al-Mayadeen a fait état d’un projet américano-saoudien en cours en Syrie pour soutenir des terroristes de Jaish Maghawir al-Thawra et les déployer dans le nord-est de la Syrie, où des terroristes affiliés aux États-Unis sont présents.

Le rapport poursuit en indiquant que les camps des terroristes de Jaish Maghawir al-Thawra soutenue par les États-Unis dans le désert d’Al-Tanf ont connu une activité remarquable pour former des terroristes et mener des exercices à balles réelles, sous la supervision de la soi-disant coalition anti-Daech.

Ces agissements se résonnent avec les récents efforts américains pour étendre la présence des terroristes Jaish Maghawir al-Thawra à côté d’autres groupes terroristes dans la région et de déployer certains d’entre eux dans le nord-est de la Syrie sous le contrôle des FDS soutenus par les États-Unis.

Al-Mayadeen a rapporté, citant des sources bien informées, que le commandant de Jaish Maghawir al-Thawra s’était rendu en Arabie saoudite il y a environ deux semaines et avait rencontré des responsables locaux dans le royaume.

 

 

Selon des sources, cette action destructrice américaine, qui, bien sûr, n’a d’autre but que de semer le chaos dans la région, est menée pour contrer les attaques des armées syrienne et russe, surtout après que les avions de combat russes ont attaqué à plusieurs reprises les positions du groupe terroriste à Al-Tanfa

Selon le rapport, le premier groupe de terroristes est arrivé dans la province d’al-Hassaké et était stationné dans deux bases à Hay al-Zahour et dans un village au sud d’al-Hassaké, mais leur mission est inconnue.

En déployant des terroristes dans les zones frontalières syro-turques sous le contrôle de FDS les Américains tentent probablement d’empêcher les forces syriennes d’accéder aux ressources pétrolières de la province syrienne de Deir ez-Zor en cas de retrait des FDS suite à l’éventuelle attaque des forces turques.

Des sources bien informées ont ajouté que des efforts étaient en cours pour organiser une réunion entre les commandants de Mawavir al-Thawra et ceux d’autres groupes terroristes soutenus par les États-Unis pour répondre aux récentes attaques de l’armée russe et syrienne contre les positions des terroristes dans la région d’al-Tanf.

 

L’agence de presse Daech Amaq a publié 20 juin d’horribles photos faisant état de l’embuscade des terroristes de Daech dans le centre de la Syrie, qui a coûté la vie à 13 personnes.

L’embuscade visait un bus près de la zone d’al-Jerah sur l’autoroute Raqqa-Homs. Deux des personnes tuées lors de l’embuscade étaient des civils, tandis que les autres étaient tous des combattants de l’armée syrienne.

Selon des photos publiées, des terroristes de Deach sont montés à bord du bus et ont ouvert le feu sur les passagers avant d’y mettre le feu en fuyant vers leurs cachettes. L’armée syrienne et ses alliées n’ont pas encore réagi à cet acte terroriste.

L’embuscade meurtrière est intervenue à la suite d’une opération à grande échelle menée par l’armée syrienne et ses alliés contre les cachettes de Deach dans le centre de la Syrie.

 

 

Ce n’est pas la première attaque terroriste de ce type au cours de cette année par des terroristes de Deach dans le centre de la Syrie. Le 6 mars, au moins 13 combattants de l’armée syrienne ont été tués et 18 autres blessés lorsque de l’attaque terroriste de Deach contre un bus militaire dans la campagne orientale de Homs.

Le 2 juin, trois civils syriens ont été tués et 21 autres blessés lorsqu’un bus qui les transportait a été pris en embuscade dans la campagne occidentale de Deir Ezzor.

L’armée syrienne et ses alliés ont travaillé sans relâche pour sécuriser les principales routes du centre de la Syrie. Cependant, certaines routes ne sont toujours pas sûres comme le prouve la dernière embuscade.

Mots clés