Jul 05, 2022 20:16 UTC
  • Syrie: Parahutistes russes contre les bases US?

La Russie continue de renforcer ses forces dans les régions du nord-est de la Syrie, avec l’arrivée de 500 militaires affiliées à la division des parachutistes de l’armée russe à bord des avions militaires dans la ville de Qamishli, dans la campagne de Hassaké.

Selon le rapport de la chaîne Telegram russe Russian Spectrum, le déploiement des soldats russes vise à accroître les préparatifs de l’armée russe contre d’éventuelles opérations militaires de la Turquie et de ses mercenaires affiliées dans cette région.

Fin mai, la Russie a envoyé de nouveaux avions de chasse et hélicoptères militaires à sa base de l’aéroport de Qamichli.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a exprimé hier lundi son mécontentement face aux actions de la Russie en réponse à d’éventuelles opérations turques dans certaines parties de la Syrie.
 

Les développements surviennent alors que, le porte-parole du Kremlin a déclaré mardi 5 juillet lors de la conférence de presse hebdomadaire que, contrairement aux Américains, l’armée russe est stationnée dans ce pays à l’invitation des autorités syriennes.

« N’oublions pas qu’il y a après tout une différence critique entre la présence des Américains là-bas et notre présence. Après tout, notre contingent est installé là-bas en pleine conformité avec le droit international à l’invitation des dirigeants syriens, mais les Américains n’ont pas une telle invitation », a souligné le responsable du Kremlin.

Selon un article du journal Washington Post, les autorités américaines affirment que les forces américaines ont récemment été confrontées à un nombre accru d’actions provocatrices et croissantes de la part de la Russie et de l’Iran au Moyen-Orient, y compris en Syrie.

« Je ne peux pas commenter. Il est plus approprié de demander aux spécialistes militaires du ministère de la Défense », a-t-il ajouté en réaction l’article.
 

Pendant la guerre contre la Syrie pendant une décennie, l’Amérique a soutenu les milices séparatistes et occupé les régions riches en pétrole de la Syrie sous prétexte de combattre le groupe terroriste de Daech.

Donald Trump, l’ancien président des États-Unis, a clairement déclaré que la présence de l’armée américaine en Syrie était due au [pillage] des puits de pétrole.
 

En plus du pétrole et du diesel, les Américains font également passer en contrebande hebdomadairement d’énormes quantités de blé et de céréales syriennes pour l’utilisation de leurs soldats en Irak sur une base, ce que les médias ont publié à plusieurs reprises.

Des sources locales dans le nord-est de la Syrie ont récemment annoncé le transfert de 70 pétroliers transportant du pétrole extrait des champs pétrolifères en Syrie vers l’Irak par l’armée américaine.
 

En outre, selon ces sources, 15 camions transportant du matériel militaire sont entrés sur le territoire irakien par le point de passage illégal Al-Walid.

Selon les nouveaux chiffres du ministère syrien du Pétrole, 70 000 barils de pétrole syrien sont volés quotidiennement par les forces d’occupation américaines et ses mercenaires dans les régions orientales de la Syrie.

 

Mots clés