Aug 05, 2022 18:21 UTC
  •  La Russie frappe al-anf

Deuxième frappe anti-US de l'aviation russe depuis le 20 juin! Moins de deux mois après avoir criblé de missiles les repaires du groupe terroriste Liwa Shuhada El-Karyatein,

agents takfiristes que les Américains forment à al-Tanf avant de les envoyer faire sauter des bus de soldats syriens à Homs ou se battre directement contre la Russie en Ukraine, les Russes passent à nouveau à l'offensive en frappant al-Tanf et ce au mépris de la zone de déconfliction !, selon Avia.pro.

La Force aérospatiale russe a éliminé le 4 août un groupe de militants en Syrie, entraînés par des instructeurs des forces d'opérations spéciales américaines, a annoncé vendredi le ministère russe de la Défense.

« Le 4 août 2022, lors d'une mission de patrouille, des pilotes russes ont repéré et éliminé un groupe de mercenaires du groupe terroriste Liwa Shuhada El-Karyatein, cachés dans des abris équipés dans le Désert blanc », a indiqué le ministère russe de la Défense. 

Le groupe éliminé avait été entraîné par des entraîneurs des forces spéciales de l’armée américaine (SOF) dans la zone d'al-Tanf, dans le sud de la Syrie. Les terroristes, cachés dans le Désert blanc, avaient pour mission de mener des actes de sabotages contre la population et les infrastructures civiles en Syrie.

 

Les pilotes russes ont réussi à éliminer tous les militants, a déclaré le ministère de la Défense. 

La grande guerre en Syrie a commencé ? Depuis que la Russie et l'Iran ont lancé à partir de Téhéran un avertissement aux Yankee comme quoi ils devraient quitter la Syrie orientale, une nouvelle configuration de force est sur le point de naître avec en toile de fond un seul objectif : la mise à la porte des pilleurs de pétrole, les Yankees… L'attaque anti Russe renvoie à une profondeur panique mais quelles sont les bases à être visées? 

L'armée américaine poursuit sa présence illégale en Syrie et pille les ressources pétrolières du pays sous prétexte de combattre les groupes terroristes, alors que ces derniers sont détruits depuis un certain temps.

Ce n’est un secret pour personne que le soutien à court terme des Américains aux Forces démocratiques Syriennes (FDS) n'était qu'un trompe-l'œil pour lancer la guerre à long terme contre les soi-disant terroristes et occuper ainsi de façon permanente le territoire syrien.

 

A l’heure qu’il est, les Forces démocratiques syriennes, ou pour le dire plus clairement, le bras terroriste des forces américaines, ont sous leur contrôle des parties du nord-est de la province d'Alep, l'ouest et le nord-est de la province de Raqqa et la moitié de la province de Deir ez-Zor.

Selon des sources, les Américains ont construit plusieurs bases militaires avec différentes installations dans les zones occupées par les FDS afin d’y renforcer leur présence. Étant l’épicentre du vol d'un grand nombre d’avions de combat américains vers différentes régions de la Syrie, la base militaire al-Ramilan au nord-est de la province de Hassaké, (à l'est de la ville frontalière de Qamichli) est l'une des plus grandes bases illégales américaines en Syrie, utilisée également par des groupes affiliés.

 

Des bases américaines ont été implantées dans différentes régions des provinces syriennes comme Hassaké, Deir ez-Zor, Raqqa et Alep. Elles sont équipées de véhicules blindés, d'armes semi-lourdes, de missiles anti-blindés TOW, de caméras de vision nocturne, et d’autre équipements de pointe.

Tal Bidar, Tel Tamer, al-Chadadi, Sirin sont d'autres régions syriennes où se trouvent des bases illégales américaines construites dans le pays au cours des dernières années. Selon des sources sur le terrain, un certain nombre de ces sont équipées de pistes d'atterrissage tandis que d’autres sont de moins en moins utilisées en raison du transfert de troupes et de matériel vers d'autres centres.

À noter que la base américaine al-Omar est située dans le champ pétrolier d’al-Omar pour assurer la sécurité des entreprises qui pillent quotidiennement plusieurs centaines de milliers de barils de pétrole syrien. D’où le non retrait des troupes US en dépit des attaques de missiles et de roquettes répétées causant des pertes généralisées.

La base militaire d’al-Tanf située dans le triangle frontalier entre la Syrie, l’Irak et la Jordanie est le plus important QG américain dans le sud de la Syrie, où sont stationnés plusieurs milliers de mercenaires du groupe terroriste Maghawir al-Thawra.

Mots clés