Aug 13, 2022 19:35 UTC
  • Chine: les USA feront sauter MBS?

Des sources bien informées ont déclaré à Mirat Aljazeera que le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane avait récemment mis en place une unité de sécurité dont le but était de réprimer ses opposants à l'extérieur du pays.

Selon les informations, Mohammed ben Salmane avait convenu que les salaires de cette unité de sécurité seraient élevés et que tout équipement leur serait fourni.

Ben Salmane, sérieusement alarmé par une infiltration d'opposants depuis l'étranger aurait également ordonné que tous les moyens de surveillance et d'espionnage soient utilisés contre eux et que quiconque dans le pays entre en contact avec ces derniers, soit arrêté sur le champ. 

 

 

MBS n'arrête pas de rendre des comptes. Déjà accusé pour le meurtre de Kamal Khashoggi, journaliste saoudien tué au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, pour ses actions au Yémen et autres actions pour lesquelles des poursuites ont été lancées contre lui par Human Rights Watch; il continue à irriter à l'intérieur comme à l'extérieur du royaume, lui qui reconnu comme un dictateur, réprime sévèrement toute opposition. 

Brigade chargée de tuer les opposants à l'extérieur ou s'agit-il d'autre chose ?

Ce vendredi 12 août, des sources d'information saoudiennes ont fait état d'un incident de sécurité et d'une explosion provoquée par un kamikaze qui a déclenché sa ceinture explosive à Djeddah, en Arabie saoudite.

Selon l'agence de presse officielle saoudienne (SPA), l’incident a fait un mort et quatre blessés, dont 3 membres des forces de sécurité.

Plus d'un analyste estime que ces évolutions ne sont pas sans rapport avec le rapprochement Riyad-Pékin d'une part et Riyad-Moscou de l'autre et que MBS pourrait y laisser ses plumes.

 

 

Un expert jordanien dit que l’échec de l’Amérique à créer un consensus régional contre l’Iran témoigne de ce qu’une période de transition arrive dans les différends irano-arabes.

Le 23 juillet 2022, le président Xi Jinping a envoyé un message de félicitations au président égyptien Abdel Fattah al Sissi à l'occasion du 70e anniversaire de l’établissement de la République arabe d’Égypte.

Xi Jinping a déclaré : « Ces dernières années, l’Égypte a résolument suivi la voie de l’indépendance et de l’autonomie. S’est épanouie dans la construction de la nation et a joué un rôle important dans les affaires régionales et internationales. Il n’y a pas si longtemps, j’ai participé au Dialogue de haut niveau sur le développement mondial avec le président Abdel Fattah al Sissi, promouvant le dialogue pour effet obtenir des résultats fructueux et faisant entendre la voix forte de l’époque en vue d’un développement et d’une prospérité communs. »

 

 

Xi Jinping a souligné : « J’attache une grande importance au développement des relations sino-égyptiennes et je suis prêt à travailler avec le président Abdel Fattah al Sissi afin de se soutenir fermement l’un l’autre, de promouvoir la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » entre la Chine et l’Égypte, de coopérer à la mise en œuvre des initiatives mondiales de développement, de préserver les intérêts communs des pays en développement et d’avancer fermement vers l’objectif de construire une communauté de destin sino-égyptienne dans la nouvelle ère pour le bénéfice des deux pays et des deux peuples. »

Mots clés