Aug 14, 2022 18:33 UTC
  • Le Hezbollah frappera aussi Eilat?

L’adjoint exécutif du secrétaire général du Hezbollah a déclaré que les missiles de précision de la Résistance libanaise étaient capables de frapper toute cible à l’intérieur de la Palestine occupée, et le régime sioniste en est conscient.

Cité par El Siyasa ce jeudi 18 août, Mohammad Yaghi, l’adjoint exécutif de Seyyed Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah, affirme qu’en cas de guerre entre le Hezbollah et le régime sioniste, la situation sera complètement claire sur mer, sur terre et dans les airs, dès les premières heures.

Soulignant que le régime sioniste est conscient des capacités du Hezbollah, le haut responsable a déclaré : « Si nous avons dit quelque chose, nous avons agi, nous ne reculerons jamais. »

Et lui d’affirmer que la victoire du Hezbollah est celle de toute l’Umma islamique tout comme chaque victoire remportée par la Résistance porte la marque de tous les martyrs de la Résistance.

Plus loin dans ses propos, il a noté que la protection des ressources pétrolières et gazières du Liban s’inscrivait dans le cadre d’une décision irréversible selon laquelle, si le Liban n’arrivait pas à extraire de gaz et de pétrole après la démarcation des frontières maritimes, l’ennemi israélien ne pourrait non plus en extraire même une seule goutte.

« Israël sait que nous prenons au sérieux ce qu’a annoncé le secrétaire général », a-t-il dit avant de conclure que le Hezbollah n’a aucun problème avec la guerre qui cette fois-ci sera une guerre décisive et qu’avec l’extraction du pétrole et du gaz, le Liban tiendra la tête haute et créera une économie forte et puissante.

Il convient de rappeler que le mois dernier, Seyyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah, a annoncé le succès de la Résistance libanaise à transformer, au cours des années, un grand nombre de ses milliers de missiles en missile de précision.

Évoquant les martyrs tels que le général Qassem Soleimani et Imad Mughniyeh, Nasrallah s’est félicité du fait que la Résistance a su transformer la menace en opportunité.

S’adressant à ceux qui sont à la recherche des missiles de précision du Hezbollah, il a déclaré : « Cherchez-les autant que vous voudrez, nous vous attendons ; aujourd’hui, nous fabriquons des drones au Liban, et il y a longtemps, depuis l’époque de Haj Imad déjà. »

À cet égard, Hashim Safi al-Din, le chef du conseil exécutif du Hezbollah, a annoncé fin juillet que la Résistance libanaise restait ferme sur sa position et l’utilisation d’armes et de missiles est à son ordre du jour jusqu’à la libération de Qods.

Mettant en garde que le Liban ne tombera pas face aux menaces étrangères et restera une patrie de Résistance, ce responsable du Hezbollah a déclaré que le Liban ne sera pas déchiré et ne rejoindra pas les pays qui ont courbé l’échine en acceptant de faire des compromis avec Israël.

Les propos interviennent alors que récemment trois drones du Hezbollah ont survolé la plate-forme gazière de Karish situé dans une zone contestée entre Israël et le Liban dans l’est de la mer Méditerranée.

Le 2 juillet, l’armée israélienne a affirmé avoir intercepté puis abattu ces drones qui, selon les sionistes, n’étaient pas armés. Y réagissant, le Hezbollah a publié un communiqué qui indique que les drones avaient accompli avec succès leur mission de reconnaissance et que les sionistes avaient saisi le message.

Le champ gazier de Karish est disputé entre le Liban et le régime sioniste. Il y a deux jours, deux navires de forage appartenant au régime sioniste ont dépassé la ligne frontalière contestée et l’un d’eux a franchi cette ligne sur plusieurs kilomètres.

 

Mots clés