Aug 16, 2022 19:00 UTC
  • L'OTAN menace le Liban!

À l’approche du 1er septembre, échéance fixée pour l’arrêt du pompage illégal par Israël du gisement de Karish un gisement que l’OTAN en guerre totale contre la Russie entend détourner via un accord bidon signé avec l’Égypte et Israël, un curieux incident vient de se produire. Un incident qui implique la Grèce dont la société Energean attend son heure pour passer à l’acte.

Un « Airbus » de la compagnie aérienne libanaise a été intercepté par deux chasseurs « F-16 » de l’OTAN au-dessus de la Grèce.

Les médias ont rapporté mardi qu’un avion de ligne libanais avait été intercepté par deux avions de chasse F-16 de l’OTAN.

Le site « Al-Arabi » a écrit à ce sujet qu’un avion de ligne libanais transportant 145 passagers a été intercepté par deux avions de combat grecs F-16 mercredi dernier alors qu’il volait entre Madrid et Beyrouth.

Lors de cet incident, l’Airbus « Middle East Airlines » voyageait dans l’espace aérien grec lorsque des chasseurs grecs se sont approchés de lui, et des rapports contradictoires ont été publiés sur les raisons de l’escorte de cet avion libanais.

Une vidéo partagée par les utilisateurs du cyberespace et citée par Al-Arabi montre le vol des F-16 grec à côté des ailes d’un avion aux couleurs camouflage de la compagnie aérienne nationale libanaise. Le centre de contrôle aérien de l’OTAN en Espagne aurait mis les autorités grecques en état d’alerte pour intercepter un avion civil Airbus avec 145 passagers à bord qui a décollé de Madrid et se dirigeait vers Beyrouth.
 
Intel Sky et le journal Greek City Times ont tous deux affirmé que les autorités grecques avaient tenté à plusieurs reprises de contacter le pilote de l’avion, mais n’avaient reçu aucune réponse. Est-ce vrai ? Rien n’est moins sûr.
Le journal Greek City Times a écrit qu’à la suite de ce problème, deux avions de chasse F-16 ont immédiatement décollé de la base trop israélienne de Souda et se sont approchés de l’avion civil au-dessus d’Argolide. Ces deux avions de chasse se sont approchés de l’avion libanais vers 19h30 mercredi dernier, heure locale, puis ils ont pu établir un contact radio avec le pilote et se sont rendu compte qu’il n’y avait pas de problème.

Le communiqué de presse du ministère libanais des Affaires publiques et des Transports indique que le pilote d’Airbus a tenté de contacter les autorités aéronautiques grecques à deux reprises lors de son entrée dans l’espace aérien grec.

Selon ce rapport, cet avion a atterri en toute sécurité à l’aéroport international Rafiq Hariri de Beyrouth après avoir été escorté par deux avions de chasse F-16. Le ministère a déclaré qu’il n’avait reçu aucune notification des autorités grecques concernant l’incident.

Il y a quelques jours le secrétaire général du Hezbollah a annoncé qu’il couperait la main à quiconque voudrait piller les ressources offshore libanaises quitte à cibler le Karish et l’au-delà de Karish.

Mots clés