Aug 19, 2022 09:10 UTC

Le 14 août, Israël a frappé Tartous, à 3 km du port où la Russie détient ses navires et il l'a fait très clairement dans le pur objectif de défier la Russie. Le même jour, la Résistance a frappé tour à tour trois bases US en Syrie orientale, à Deir ez-Zor à Homs et à Hassaké établissant l'équation suivante :

toute frappe israélienne vaudra aux Yankees des coups directs. La Résistance a vengé la mort de ses trois opérateurs de DCA à Damas, le 14 août. Que fera la Russie de son côté ? Le 2 août, Moscou a frappé al-Tanf pour la seconde fois. Jeudi, les images tournées par ses hélicos à l'intérieur de la base illégale de Shadaddeh (Hassaké) ont été publiées. Vers des frappes directes russes contre les USA ou autrement dit, l'alignement direct de la Russie sur la Résistance ? Après tout, les frappes directes en Crimée, justifient cette approche.

Dans ce cadre, les médias russes ont rapporté, à l'appui d'images, que les hélicoptères russes ayant survolé les bases illégales US, dans l'Est syrien, avaient réussi à en photographier les troupes et les équipements.

Le site Web d’information russe, rusvesna en publiant deux vidéos a annoncé que des hélicoptères russes avaient survolé les bases américaines d’al-Malikiyah et Himo, dans le nord-est de la Syrie.

Rusvesna a ajouté que le but du survol des bases mentionnées était de rappeler à la coalition américaine qu'elle devait rester chez elle.

Ces images ont été publiées alors que le site Web russe Avia.pro avait publié, plus tôt, des images de vol et de contrebande de pétrole et de ressources syriennes par les forces américaines en Syrie.

 

Un hélicoptère de combat russe avait détecté, lors d’une patrouille en Syrie, un convoi de dizaines de camions transportant du pétrole syrien en contrebande vers l'Irak, a en effet informé le site précédemment.

 

Vidéo: un hélicoptère de combat des Forces aérospatiales russes a découvert en Syrie un convoi, de plus d'une centaine de camions, avec du pétrole volé par les États-Unis. ©Avia-pro

 

Pendant une décennie de guerre contre la Syrie, les États-Unis ont soutenu des milices séparatistes dans ce pays sous prétexte de lutter contre Daech et le terrorisme et ont occupé les régions riches en pétrole de la Syrie.

D'ailleurs, l’ex-président américain, Donald Trump, avait clairement déclaré que la présence de l'armée de ce pays en Syrie était due aux puits de pétrole.

Le peuple syrien manifeste pourtant tous les jours son opposition à la présence des convois militaires américains dans l’est et le nord-est de la Syrie. Cette action anti US se justifie d'autant que le ciblage des patrouilles russes s'intensifie au Sud.

Dans ce droit fil, une bombe artisanale a explosé sur la trajectoire d'un véhicule de patrouille conjoint de l'armée russo-syrienne sur la route internationale Damas-Amman au nord de Daraa, dans le sud de la Syrie.

L’explosion s'est produite alors qu'une voiture de patrouille conjointe de l'armée russo-syrienne traversait la route internationale Amman-Damas au nord de Daraa. Aucune victime n'a été signalée, lors de l’incident.

Selon Sputnik, la bombe a explosé dans une région à 20 km au nord-est de Daraa et 90 km au sud de Damas. Immédiatement après l'explosion de l’engin, l'équipe d'ingénierie de l'armée syrienne est arrivée sur le site de l'incident et a inspecté la zone pour rechercher d'autres bombes qui auraient pu être posées.

Jusqu’à présent, aucun groupe n'a revendiqué cet acte terroriste.

 

Mots clés