Sep 22, 2022 04:11 UTC
  • Le sud saoudien frappé!

De grosses déflagrations ont été entendues ce mercredi matin 21 septembre dans la province d’Asir, au sud de l’Arabie saoudite et près de la zone frontalière yéménite.

Des images et vidéos d'incendies massifs provenant d'une station électrique dans la province d'Asir circulent en effet sur les réseaux sociaux.

Selon le site d’information yéménite al-Akhbar al-Yemeni, un état de panique a été constaté parmi les habitants de la région qui s'interrogent sur les raisons des explosions, tandis que les autorités locales n’ont fait aucun commentaire jusqu'à présent.

Le journal saoudien Arabia Weather a pourtant prétendu que ces explosions se sont produites en raison de la foudre qui a touché un générateur de la ville et que ces incendies avaient été provoqués par un coup de foudre; une information qui cependant n'a pas été confirmée officiellement.

Asir, cette province sud-saoudienne, ainsi que les provinces de Jizan et Najran ont été à plusieurs reprises la cible des représailles de la Résistance yéménite, au cours des sept années de l'agression saoudienne.

De par leur passé historique, les Yéménites jugent ces trois régions comme faisant partie du territoire yéménite et étant occupées par le gouvernement saoudien.

A noter qu'après l'instauration du cessez-le-feu de deux mois à compter du vendredi 1er avril 2022 et qui a été prolongé de quatre mois, la situation dans ce pays s'est quelque peu calmée, malgré les violations continues par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite.

Pour rappel, Riyad et ses alliés émiratis entre autres ont déclenché, en mars 2015, une offensive militaire meurtrière contre le Yémen, massacrant sa population, détruisant ses infrastructures et contribuant à la propagation de la famine et des maladies contagieuses telle que le Choléra.

Les sources d’information yéménites ont annoncé ce mercredi 21 septembre que des millions de Yéménites sont descendus dans les rues de la ville Sa’dah pour célébrer le septième anniversaire de la Révolution du 21 septembre.

Les participants à cette marche ont commémoré cette journée en brandissant des portraits d'Abdul Malek Badr al-Din al-Houthi, le chef d'Ansarallah du Yémen.

Dans un communiqué lu en marge de cette marche, la Révolution du 21 septembre a été identifiée à un mouvement purement yéménite, financé par le peuple; une révolution qui a motivé les Yéménites à faire face à l'agression et à la domination étrangère.

A cette occasion la Résistance yéménite a dévoilé lors d'un défilé militaire de nouveaux missiles balistiques à longue portée.

Les nouveaux missiles yéménites ont été dévoilés lors d'un défilé militaire en présence du chef du Conseil politique suprême du Yémen, Mehdi Al-Mashat.

 

Mots clés