Sep 23, 2022 12:33 UTC
  • Israël : coup de massue d'Ansarallah!

À l’occasion du huitième anniversaire de la révolution du 21 septembre, la capitale yéménite Sanaa a assisté ce mercredi à son plus grand défilé militaire.

Un défilé important dont l’un des objectifs était la reconstitution de l’armée yéménite à l’aide de la nation, sur la base d'une nouvelle vision et les expériences de huit années de confrontation avec la coalition d'occupation saoudienne.

La Résistance yéménite est parvenue à transformer l’ancienne armée, qui dépendait de l’étranger, en une armée nationale dont le but est de protéger le pays.

Selon les observateurs, la tenue brillante de ce défilé militaire montre le renforcement de la capacité des forces armées yéménites à préparer et à effectuer le défilé dans un laps de temps très court.

Un défilé de cette ampleur a permis de dissuader la coalition d'agression de commettre une quelconque imprudence durant la période du cessez-le-feu, compte tenu de la capacité des forces armées yéménites à infliger des coups fatals à l'ennemi.

 

Il s'agit du plus important défilé militaire de ce type, où les forces armées yéménites ont présenté les matériels et les armements pour la défense du pays et du peuple contre l'agression étrangère,

Les armements ont regagné leurs positions après le défilé sans avoir été pris pour cible par la coalition, ce qui indique que les responsables du défilé étaient conscients des risques sans en avoir la moindre crainte.

 

Les armes exposées durant le défilé, notamment les missiles, les armes navales, aériennes et de combat, montrent qu'il ne s'agit là que d'une petite partie de l'énorme capacité militaire du Yémen. Aussi l'ennemi a constaté qu'en organisant un défilé de cette ampleur, les forces armées yéménites disposaient d'un large éventail d'armes et de secrets dont elles ne se serviront qu'en cas de nécessité.

Le défilé d’Ansarallah a montré à la fois les capacités des forces yéménites à cibler tous les convois de pétrole et de gaz volés par l’Occident et la domination totale du gouvernement de salut national dans le domaine politique en dépit des sièges et de la guerre imposée.

Ce défilé est un avertissement aux sionistes : Ansarallah est prêt à défendre le Yémen et la Palestine contre les envahisseurs et à libérer la Palestine et les lieux saints de la nation, en particulier la mosquée Al-Aqsa.

 

En présence du président Mahdi Al-Mashat et des dirigeants étatiques, dont des politiciens, des militaires et des chefs de sécurité, ont été révélés divers systèmes d’armes de dissuasion stratégique, notamment des missiles balistiques et ailés, des drones, des missiles de défense aérienne et des missiles navals.

Parmi l’arsenal balistique yéménite ont été exposés des versions de la deuxième, troisième et quatrième génération des missiles Badr, tous à combustible solide : Badr-2, Badr-3 et Hatem, respectivement de courte, moyenne et longue portée.

Ont aussi été montrés :•    Le missile balistique Karrar : d’une portée de 300 km, qui fonctionne au combustible solide, grâce à un système de guidage intelligent. Le poids de son ogive est de 500 kg.

•    Le missile Qods-3 : un missile de croisière ailé à longue portée qui fonctionne au carburant liquide, et se distingue par sa capacité à se cacher de la détection radar.

•    Le missile balistique Falaq : de longue portée, à combustible liquide, portant plusieurs têtes.

De son côté, la Marine des forces armées yéménites a dévoilé plusieurs missiles et bateaux, dont :•    Le missile Mer Rouge (Red Sea), développée à partir du missile Sa’ir. Il fonctionne avec deux systèmes thermiques et radar et se caractérise par sa grande vitesse.•    Le missile Mohit (Océan) : développé à partir du missile Qaher M2, il fonctionne au combustible solide et liquide et se caractérise par sa capacité pratique dans toutes les conditions météorologiques.•    Le missile Asef : fabriqué localement, il fonctionne au combustible solide avec un système de guidage et de contrôle intelligent. Le poids de son ogive dépasse les 500 kg.

•    Des navires de guerre avancés de type Asef 1, 2,  3, et Toufan 1, 2, et 3, ainsi que des bateaux de navigation, ainsi que de nouvelles mines marines de type Masjour 1 et 2, et des mines perforantes.Des sources yéménites ont indiqué que les nouveaux bateaux se caractérisent par leur grande vitesse et leur capacité à manœuvrer, transportant diverses armes et réalisant des tâches offensives et défensives contre des cibles fixes ou mobiles.

Quant à la défense aérienne yéménite, elle a révélé les armes suivantes :•    Le missile Mi’raj, développé à partir du missile à combustible solide Badr-1-P, avec deux systèmes thermiques et radar, qui n’est pas affecté par les interférences.

•    Le missile Saqr, d’une vitesse jusqu’à 200 mètres par seconde

•    3 systèmes : Sadiq, Haydar, et Radar P-19, qui sont des systèmes de détection et de poursuite de cibles hostiles.

L’armée de l’air a exposé les drones suivants :

•    Khatef-2 qui est équipé d’un système de détection de cible, et effectue des tâches tactiques offensives, et utilisé contre les véhicules et les blindés ennemis.

•    Mersad-2, un appareil de reconnaissance, qui décolle verticalement et a la capacité de voler pendant 8 heures.

Les forces armées yéménites ont révélé le véhicule blindé Hani, qui est offensif et défensif, et se caractérise par sa souplesse lors des déplacements, et par sa vitesse lors des accrochages.

Mots clés