Sep 25, 2022 02:42 UTC
  • Le Su-57 d'Ansarallah !

« La Résistance yéménite se tient aux côtés de la Résistance palestinienne ».

Voilà le message fort d'Ansarallah à l'adresse du régime sioniste lors d'une parade massive des forces de Sanaa déroulée mercredi 21 septembre : "Que le régime d’Israël sache que la nation yéménite est prête à défendre la Palestine. » Le membre du bureau politique des comités populaires du Yémen, Ali Al-Qayumm, a déclaré que la parade militaire des forces armées du pays véhiculait un message, destiné aux ennemis du Yémen. Al-Qayumm a déclaré sur l’antenne d’Al-Mayadeen que « le message est que nos forces armées jouissent toujours d'autant de capacités.  Les pays agresseurs de la coalition [pro-saoudienne] ont misé sur l'affaiblissement de nos capacités militaires. Mais le récent défilé militaire prouve l'échec de leurs calculs », a-t-il souligné. 

Il a également souligné : « Le message du défilé militaire était à la fois la paix et la représentation de notre état de préparation. Il n'y a pas d’ignorance de la part de la Résistance yéménite envers le dossier palestinien. Qu’Israël sache que la nation yéménite est prête à défendre la Palestine. Le régime sioniste doit savoir que l'équation a changé. Le Yémen est aujourd’hui au cœur de l'axe de résistance face à Israël. L'armée yéménite a aussi les facteurs de la puissance », a martelé Al-Qayumm. Mais la concomitance entre cette parade militaire unique et ces propos, a-t-il un sens? c

Le grand défilé des forces armées yéménites a eu lieu mercredi 21 septembre à l'occasion du 8e anniversaire de la révolution de 2014 sur la place Al-Sabeen à Sanaa. Le président du Conseil politique suprême, Mahdi Al-Mashat, des politiciens, des militaires et des chefs de sécurité étaient présents au défilé lors duquel ont été dévoilés divers systèmes d’armes de dissuasion stratégique, notamment des missiles balistiques et ailés, des drones, des missiles de défense aérienne et des missiles navales.  Au fait les composantes de la parade constitue une armée de l'air asymétrique capables de s'attaquer à Israël.  

A regarder les images, l'observateur pouvait voir la deuxième, troisième et quatrième génération des missiles Badr, tous à combustible solide :

 Le missile balistique Karrar : d’une portée de 300 km, qui fonctionne au combustible solide, grâce à un système de guidage intelligent. Le poids de son ogive est de 500 kg.

•    Le missile Qods-3 : un missile de croisière ailé à longue portée qui fonctionne au carburant liquide, et se distingue par sa capacité à se cacher de la détection radar.

•    Le missile balistique Falaq : de longue portée, à combustible liquide, portant plusieurs têtes.

De son côté, la Marine des forces armées yéménites a dévoilé plusieurs missiles et bateaux, dont:
•    Le missile Mer Rouge (Red Sea) , développé à partir du missile Sa’ir. Il fonctionne avec deux systèmes thermiques et radar et se caractérise par sa grande vitesse.
•    Le missile Mohit (Océan) : développé à partir du missile Qaher M2, il fonctionne au combustible solide et liquide et se caractérise par sa capacité pratique dans toutes les conditions météorologiques.
•    Le missile Asef : fabriqué localement, il fonctionne au combustible solide avec un système de guidage et de contrôle intelligent. Le poids de son ogive dépasse les 500 kg.

•    Des navires de guerre avancés de type Asef 1, 2,  3, et Toufan 1, 2, et 3, ainsi que des bateaux de navigation, ainsi que de nouvelles mines marines de type Masjour 1 et 2, et des mines perforantes.
Des sources yéménites ont indiqué que les nouveaux bateaux se caractérisent par leur grande vitesse et leur capacité à manœuvrer, transportant diverses armes et réalisant des tâches offensives et défensives contre des cibles fixes ou mobiles.

Quant à la défense aérienne yéménite, elle a révélé les armes suivantes :
•    Le missile Mi’raj, développé à partir du missile à combustible solide Badr-1-P, avec deux systèmes thermiques et radar, qui n’est pas affecté par les interférences.

•    Le missile Saqr, d’une vitesse jusqu’à 200 mètres par seconde

•    3 systèmes : Sadiq, Haydar, et Radar P-19, qui sont des systèmes de détection et de poursuite de cibles hostiles.

En ce qui concerne la défense aérienne yéménite, les forces armées yéménites ont révélé les armes suivantes :

  • Le missile Mi’raj, développé à partir du missile à combustible solide Badr-1-P, avec deux systèmes thermiques et radar, qui n’est pas affecté par les interférences
  • Le missile Saqr, d’une vitesse jusqu’à 200 mètres par seconde
  • Les systèmes Sadiq, Haydar, et Radar P-19, étant des systèmes de détection et de poursuite de cibles hostiles
  •  

L’armée de l’air yéménite a en outre exposé les drones Khatef-2 et Mersad-2 en plein défilé militaire :  Khatef-2 qui est équipé d’un système de détection de cible, et effectue des tâches tactiques offensives, et utilisé contre les véhicules et les blindés ennemis;   Mersad-2, un appareil de reconnaissance, qui décolle verticalement et a la capacité de voler pendant 8 heures. Les forces armées yéménites ont révélé aussi le véhicule blindé Hani, qui est offensif et défensif, et se caractérise par sa souplesse lors des déplacements, et par sa vitesse lors des accrochages.

A ceci s'est ajouté l'image des hélicos d'Ansarallah signe que cette armée de terre désormais régulière possède aussi une armée de l'air et est capable des frappes héliportées . pour cette partie, les observateurs ont plutôt pensé aux îles yéménites comme Socotra où il existe une présence sioniste avérée, au contraire des missiles qui vu leur portée sont parfaitement capable soit de bloquer le détroit de Bab el- Mandeb sur les navires sionistes, soit atteindre totalement Eilat. Est-ce l'armée de l'air d'Ansarallah qui se manifeste? a coup sûr et certains ont vu entre les couleurs de Waeed, ou le Shahed 136 d'Ansarallah une similarité avec Su-57  

Mots clés