Sep 29, 2022 19:04 UTC
  • Russie: le faux-pas de MBS?

Selon un rapport du Wall Street Journal, le Fonds public d’investissement d’Arabie saoudite avait investi 2 milliards de dollars dans des actifs russes avant le début des opérations militaires russes en Ukraine.

Le Fonds public d’investissement géré par Mohammed ben Salmane, le prince héritier saoudien, supervise des actifs de 600 milliards de dollars. Plus tôt, une annonce a été faite pour une vente d’obligations.

Selon l’annonce observée par le Wall Street Journal, les Fonds publics d’investissement (PIF) avaient investi 2 milliards de dollars dans les secteurs de l’infrastructure, de la fabrication, de la logistique et de la vente au détail en Russie. Cela faisait partie de l’accord précédent avec la Russie.

 

 

Ainsi, en 2015, le PIF avait annoncé qu’il investirait jusqu’à 10 milliards de dollars dans le Fonds d’investissement direct russe au cours des 5 prochaines années.

Cependant, le fonds souverain saoudien a déclaré que les revenus de la vente d’obligations ne seraient pas utilisés pour de nouveaux investissements en Russie, en raison de conflit en cours entre la Russie et l’Ukraine et des sanctions internationales contre la Russie.

Selon l’annonce, les fonds seraient destinés aux énergies renouvelables et aux projets dits verts.

Le mois dernier, un fonds saoudien a révélé de nouveaux investissements en Russie. Selon certains documents, l’Arabie saoudite a investi plus de 500 millions de dollars dans de grandes sociétés énergétiques russes entre février et mars de cette année.

 

Cela comprend 365 millions de dollars dans Gazprom, 52 millions de dollars dans Rosneft et 109 millions de dollars dans Lukoil US.

Selon un communiqué publié ce mercredi 28 septembre par le gouvernement russe, le Premier ministre russe Mikhail Mishustin a félicité la nomination du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane au poste de Premier ministre.

 

« Je suis convaincu que votre activité [s’adressant au prince héritier saoudien] à la tête du gouvernement contribuera à développer davantage de coopérations entre la Russie et l’Arabie saoudite sur fond des relations amicales et coopératives traditionnelles entre les deux parties », a déclaré Mishustin.

 

Il a également poursuit : « Je me déclare prêt à une action conjointe constructive pour renforcer la coopération commerciale, économique, scientifique, technique, culturelle et humanitaire (entre nos deux pays). Cela servira pleinement les intérêts de la Russie et de l’Arabie saoudite. »

Ce mardi 27 septembre, le roi Salmane ben Abdelaziz d’Arabie saoudite a modifié la structure de gouvernance de Riyad en nommant son prince héritier, Mohammed ben Salmane à la tête du Conseil des ministres et en choisissant Khalid ben Salmane ben Abdelaziz comme le ministre de la Défense.

Mots clés